TOUCHES:

Outpost Havre Aventure, Outpost Havre Aventure jeux, Jeux de Outpost Havre Aventure en ligne, Jeux de Outpost Havre Aventure gratuits en ligne

C’est en enfer qu’ils devraient être. Les loups ont tué cinq chèvres. Saloperie ! Sin on les paye pas au patron Jeux va falloir qu’on s’en aille d’ici. Et où veux-tu qu’on aille Jeux on n’a nul part où aller ? Ecoute, Juan Jeux trouve l’argent n’importe où, mais moi je bouge pas d’ici. Moi, je peux plus m’endetter. Mais tu vois pas, qu’on n’a même plus à manger? Et qu’est-ce que tu veux que je fasse ? Fous les dehors Jeux ils sont grands maintenant. On voit bien que c’est pas les tiens ! Gamin. Prépare tes affaires, on s’en va. Où ça ? Chez le patron. Pour quoi faire ? Pose pas de question et dépêche-toi. D’accord, mais Juanillo vient avec moi. Pas question, celui-là il reste. Sans Juanillo, moi je pars pas. Toi, tu t’en vas en tout de suite. Allez, prépare tes affaires. S’il-te-plait, Juanillo, ne les laisse pas me chasser. Viens là. Allez, les gosses, on y va. Nom de Dieu ! Lâche-le. Non, je ne pars pas sans Juanillo ! Lâche-le ! Ne me touche pas ! Allez, j’ai pas toute la journée. Marquitos! Papa, lâche-moi ! Allez, calme-toi, un peu. Lâche-moi ! Arrête, gamin ! Juanillo! Viens ici ! Marquitos! Juanillo, cours ! Papa, papa ! Attendez ! Ne t’arrête-pas ! Marquitos! Cours, cours ! Marquitos! Entrez. Si vous permettez, Don Honesto ? Qu’est-ce que tu veux ? Je vous emmène le gamin dont je vous ai parlé. Comment tu t’appelles, petit ? Marquitos. On m’a dit que tu te débrouilles bien avec les chèvres. Oui, il se débrouille bien. Il a grandit avec. Ceferino. Ceferino! Dites-moi, don Honesto. Demain matin, tu prends le cheval et tu emmènes le gosse vers le vieux. Tout ce que vous voudrez, monsieur. Attention, tu vas rayer mes bottes. Pardon. Rien d’autre, Ceferino, qu’on me prépare mon cheval. Sans problème, don Honesto. Alors Jeux pour les chèvres c’est bon, non, don Honesto? Pour cette fois. Mais la prochaine je te fous dehors. C’est clair ? Oui, monsieur. C’est qu’en ce moment les loups Jeux Bien sûr les loups Jeux j’en fais assez en te laissant la maison et le cheval. Que Dieu vous garde pendant longtemps. Et vous savez, je suis là si vous avez besoin Jeux pour vous servir. Papa. Où est-ce que tu vas ? A la maison. Et moi ? Allez, allez. Doroteo! On va s’approcher un peu de là. Allez. Allez. Doroteo! Mais, Doroteo, brute ! Qu’est-ce que t’as fait ? Rien, don Ceferino. La Venancia, qui a commencé à accoucher, et Jeux et j’ai du lui faire sortir le bébé. Et ? Ben rien Jeux on tient le coup. Te plains pas, y’en a qui sont bien pires que toi. Une chose, don Ceferino: Si ça vous gêne pas avant de partir Jeux si vous pouviez me laisser un petit peu de blé ? Jeux Te fous pas de moi, Doroteo. Toi, ce que tu dois faire, c’est forniquer un peu moins Jeux et travailler un peu plus. Compris ? On y va. Pizquilla, laisse-le. Pourvu qu’il se fasse bouffer par les loups, dans ces montagnes. Allez ! Qu’est-ce que t’attends? Bonsoir, Ceferino. Bonsoir. Comment ça se fait que vous êtes par là aussi tard, sergent ? On a volé plusieurs cochons, là, dans la ferme don Martin Jeux et on dit que c’est un coup d’el Balilla. Vous avez entendu quelque chose ?



Remonter