PUB





TOUCHES:

Osez La Course De Vitesse, Osez La Course De Vitesse jeux, Jeux de Osez La Course De Vitesse en ligne, Jeux de Osez La Course De Vitesse gratuits en ligne

à san francisco Jochen Labriola, qui vivait à Wiesbaden à I’époque oû je dirigeais un cinéma. Et alors que je mettais les affiches des films qui sortaient dans mon cinéma, il m’a dit: “Je vous vois parfois avec une caméra. “J’ai une caméra, une Hasselblad. “Et je sais pas jeux Pourriez-vous jeux “m’expliquer certaines choses?” J’ai dit oui. Je suis monté dans sa chambre, il était descendu dans un hôtel. Et je lui ai expliqué comment ça marchait. Et c’est Ià que j’ai compris que c’était pas la caméra qui I’intéressait, mais moi. A I’époque, j’avais et quelques années. J’avais toujours besoin, comme tous les jeunes, qu’on m’admire, et qu’on s’occupe de moi. Il ne voulait qu’une seule chose, comme tous les hommes. J’ai cédé à ses avances. On est devenus bons amis. Et puis jeux Il m’a proposé qu’on aille ensemble jeux vivre à Rome. Je lui ai dit que je n’avais pas d’argent. Il m’a dit que ce n’était pas un souci. “Viens avec moi. ” On a vécu à Rome un peu plus d’un an. Il est devenu mon meilleur ami, pour le restant de sa vie, et de la mienne, jusqu’à sa mort en . Il a su me sortir de jeux ce qu’on appelle “kleine Carrieux” en allemand, un peu comme des oeillères, une vue étriquée sur un petit horizon allemand. Il est devenu peintre, après notre séparation. Un peintre à succès, car il avait ce que je n’ai jamais eu: Un bon sens du commerce, il savait se vendre. C’était une bonne époque en Europe: Dans les années , Paris était une ville exaltante. J’y ai vécu quelque temps avec mon ami Jochen. Je me souviens que le programme de la journée, c’était de boire des cafés au Café de Flore. Si on n’y trouvait pas de table, on allait aux Deux Magots. Il y avait un kiosque à journaux, et tout le monde faisait mine de lire ces journaux en buvant, alors qu’ils passaient leur temps à draguer. Voir et être vus jeux Les gens ne faisaient rien d’autre. J’ai toujours bien vécu, si je me replonge dans cette époque. Comme un millionnaire, sans un sou en poche, mais grâce à mes amis, et surtout Jochen, je me trouvais dans un monde magique d’horizons superbes. Un jour, alors que nous allions à Acapulco, on a fait escale à New York que j’ai adorée et j’y suis resté. C’est comme ça que je suis arrivé en Amérique. Après deux ans de vie à New York, je suis passé à la Californie, à San Francisco. Et c’est à San Francisco que j’ai commencé jeux à devenir Peter Berlin. J’ai commencé par le croiser, et ensuite, j’ai entendu parler de Nuits en cuir noir. That Boy, je ne me souviens pas jeux Je crois pas I’avoir vu au cinéma. C’était les années , et cette époque, c’est un gros trou noir dans ma tête! Peter berlin s’invente San Francisco, dans les années , était au centre d’une tornade jeux sociale, politique, économique et artistique. De la rue O’Farrell à la rue Jackson, il y avait des types à chaque porte de magasin, qui offrait ou vendait leur corps. C’était comme un roman de Genet. Le er soir, je décidai de prendre la température sur Broadway dans San Francisco. Quelle excitation de voir tous types de gens, putes, prostitués, ivrognes, et dealers,



Remonter