PUB





TOUCHES:

Oeuf Bhurjee Temps, Oeuf Bhurjee Temps jeux, Jeux de Oeuf Bhurjee Temps en ligne, Jeux de Oeuf Bhurjee Temps gratuits en ligne

J’accepte une certaine moralite, des lors que ca reste de la fiction. La preuve, je viens de lire un bouquin dont l’heroine est une tueuse a gages qui execute des hommes battant leur femme pour une vieille femme richissime obsedee par l’idee de justice. J’aime l’idee d’une vieille femme qui consacre sa fortune a punir ce que des hommes considerent comme normal. Tu as raison. Au regard de la loi, y a pas de delit mineur. Y a le droit et le non-droit. Basta. Y a aussi les circonstances attenuantes. Tu peux pas les evacuer au seul regard de la loi. Ca, c’est aux jures d’apprecier, et a la defense de les en convaincre. Les circonstances attenuantes, c’est pas de mon ressort. Tu crois pas aux crimes passionnels ? Si. Mais enfin, ca n’a rien a voir. C’est pas la question. C’est une vision romantique, ca, et y a pas de romantisme dans le Code penal. Dans ta vie, le romantisme, il a quelle place ? Celle que tu voudras bien lui accorder. Ah oui ? Tout repose sur moi. Voila. En quelque sorte. Mais… Non ! Non ! Ca va ? Oui. Oui, j’ai… J’ai du faire un cauchemar. T’as vu ces nuages ? Ca annonce un orage. Il faut y aller. Ca va, Paul ? Oui. T’es sur ? T’aurais pu me laisser me rhabiller. Un orage, ca peut etre mortel. Une fois, j’ai vu la foudre passer. Une sorte de boule de feu. Ah, la peur du coup de foudre ! Vas-y, demarre. Restez calme, madame. On va vous aider. Vous n’etes pas la seule dans cette situation. Les pompiers sont debordes. On a recu plus de appels pour les caves inondees. C’est pas notre boulot, de passer la serpillere. Il faut pas vous en faire comme ca. Vous la retrouverez, votre gamine. C’est au moins la e fois, et elle revient a chaque fois. Vous avez verifie au magasin ? Elle a peut-etre voulu verifier que tout allait bien. Elle devait travailler jusqu’a midi. Sa collegue la remplace. Il fait nuit, et aucune nouvelle. Il est presque h, on est samedi. Laissez-la s’amuser, Cendrillon. Elle s’appelle Catoun. Catoun, d’accord. Elle se deplace comment ? A velo. Elle a du etre coincee sur une route inondee, et elle attend. Elle attend quoi ? Que la route redevienne praticable. Elle m’aurait appele. Elle a un telephone sans fil. “Un telephone sans fil” ? Encore faudrait-il qu’elle ait du reseau. Les antennes sont en panne a cause de l’orage. Allez, Marcelin. Vous etes sur le repondeur de Paul Berthier. Rappelez plus tard ou laissez-moi un message apres le signal. Merci. Paul, c’est moi. J’arrive pas a te joindre sur ton portable. T’es ou ? Bon. Allez, decroche, s’il te plait. Je t’ai trouve bizarre. Je m’inquiete un peu. La gendarmerie essaie de te joindre, a propos d’une disparition. Catherine Garrel. Je devais dormir. Mon repondeur doit etre casse. Il deconne, j’en sais rien. Voila une belle idee de cadeau. Bonjour, mademoiselle. Mes respects, M. le procureur. C’est le pere de Catoun Garrel ? Oui. Il veut pas rentrer chez lui. Vous etes la ! Faut que je vous cause. Le capitaine Soriano nous attend. Ca va pas durer longtemps. Passez au palais de justice, cet apres-midi, e etage. Non, non, tout de suite. C’est pas complique.



Remonter