PUB







TOUCHES:

Noyau dur vélo Temps, Noyau dur vélo Temps jeux, Jeux de Noyau dur vélo Temps en ligne, Jeux de Noyau dur vélo Temps gratuits en ligne

Regarde. La voilà. Et le son est incroyable. On peut l’entendre respirer. Et je peux lui parler si je veux. Je suis désolée. Je suis vraiment désolée. Ça va ? Oui. Oui, j’ai juste… J’ai cru voir quelqu’un. Oui, tu as vu quelqu’un. C’est Willow dans son lit d’enfant. Elle dort. Je suis vraiment désolée pour ton téléphone. Je peux… Ça va. Le nouveau modèle sort bientôt. Merci. On y va ? Ils nous attendent. Nous n’avons pas d’obligations contractuelles. C’est bien. Je sais que les opinions divergent à ce sujet, mais en ce qui me concerne… Peu importe, on devrait la laisser aller. Elle n’est pas celle qu’elle prétendait être. Je désapprouve. On devrait la garder pour le moment. Pourquoi ? Elle est géniale, et on l’aime tous. Elle a besoin de soutien et d’un peu de temps, c’est tout. Mais ça ne fonctionne pas. On doit la congédier. On pourrait voler des candidats impressionnants à Hammer si on se dépêche. Je suis d’accord avec Linda. On l’a embauchée. On doit la soutenir. Un nouveau médecin ? Non. Une nouvelle coupe de cheveux. Susan, la dernière fois, c’est toi qui as dit que tu voulais du changement. Je sais, mais maintenant, je crois qu’on devrait la garder. Parfois, c’est… Parfois, trop de changements, ce n’est pas toujours une bonne idée. Je ne comprends pas. Que faisons-nous ici ? Merde. Ça va ? Oui. Ça va. Suivez-moi. C’est Ray Marcus. On dit qu’il fréquentait beaucoup Lou Bates et Steve Adams. Électricien à temps partiel, plombier à temps partiel, d’où cette toilette. Il correspond assez bien à votre description et au type du braquage. Pas d’empreintes, mais on le savait déjà. Je me demande pourquoi il n’y a pas d’empreintes. Eh bien, ses mains étaient sans doute sur votre femme. Son casier est vierge, sauf pour une accusation de viol qui a été abandonnée. Un barman du Bar Le Campement m’a dit que Ray vivait ici avec une fille appelée Leila, mais elle ignore qu’il a une cachette où il va avec des filles, sans doute votre fameuse caravane avant qu’elle ne soit célèbre. Est-ce que ça pourrait être ce type ? Oui, c’est lui. Bien. Allons lui parler. Hé, Ray. Merde, qu’est-ce que c’est ? Qui êtes-vous, bordel ? Partez de chez moi. Merde, je vais te rappeler. Je veux te poser quelques questions. Va te faire foutre. Je suis occupé présentement. Quoi ? Quelques questions, c’est tout. Tu dois venir avec nous. Pourquoi ? Je n’ai rien fait. Ce n’est pas ce que je dis. Eh bien, pose-les-moi ici. Non, tu dois venir faire une petite balade avec nous. Allez, finis ce que tu as commencé, et on y va. Vous voulez bien vous tourner ? Crois-moi, c’est ce que je voudrais, mais… C’est vraiment incroyable, merde ! Très bien, c’est assez. Allons-y. Allons-y, maintenant. Très bien, allez. Habille-toi. Allez. Vous me questionnez ? Oui. Oui, c’est ce qu’on fait, non ? Tu ne m’as pas lu mes droits. Tu les connais, Ray. Tu es censé me les lire. Je t’ai lu tes droits, n’est-ce pas, Tony ? Je t’ai lu tes droits. C’est illégal. Je dois avoir un avocat, un truc du genre. Du calme, rayon de soleil. C’est un interrogatoire informel, c’est tout.



Remonter