PUB





TOUCHES:

Mignon De Fashionista De Fille Relooking, Jeux de Mignon De Fashionista De Fille Relooking Gratuits en ligne

J’aurais aussi des sauts d’humeur. Vous êtes sûr que c’est tout ? J’ai peutêtre tort, mais si j’avais raison ? Si on a de l’affection pour lui, on doit savoir ce qui se passe. Comment vatelle ? Respiration agonique à par mn. Elle ne va pas mieux ? Je crains que non. Nous essayons de la réhydrater. Les services sociaux prévoient le retour. Où sont vos Filles ? A la cafétéria, en train de manger avec des infirmières. Elle dort si paisiblement. Il y a ans, elle était si belle, si pleine de vie. Elle riait toujours. Je voudrais retourner en arrière. Tout ce temps perdu. Je voyageais pour mon travail, passais mes soirées au bureau. Tous ces weekends à préparer mes plaidoiries. Quand on a diagnostiqué son cancer, j’ai continué à travailler. Vous pouvez le croire ? Au lieu d’être avec elle, j’ai travaillé. Je vais voir pourquoi les services sociaux ne sont pas là. Merci. Elle ne respire pas. Oh mon Dieu ! Jeux de Fille ? Je vous en prie, les Filles ne sont pas là. Je ne pensais pas que ça arriverait si vite. Tu peux m’aider ? Elle ne veut pas de réa. On peut stimuler sa respiration. Elles ne lui ont pas dit adieu. Je vais chercher Weaver ? Non, Jeux de Fille. Dislui que j’ai besoin de lui et va chercher ses Filles. Allez, Jeux de Fille. Jeux de Fille. Allez. Pas si vite, mon Dieu, s’il te plaît. Qu’y atil ? Cancer, stade terminal. Elle ne respire pas. Intubonsla. Elle refuse la réa. Alors, laissela partir. Ses Filles ne lui ont pas dit adieu. S’il vous plaît, je croyais qu’on aurait plus de temps. Si on utilisait les trompettes nasales ? Les enfants n’ont pas pu lui dire adieu. Ce n’est pas un respirateur. S’il te plaît. Où sont les trompettes ? Je les apporte. J’y suis. Elle respire. Qu’y atil ? On a mis une trompette. Elle ne voulait pas. Pas de tube. On l’aide à mieux respirer. Vous l’avez réanimée. C’est votre patiente ? Oui, c’est ma patiente. Ses Filles n’ont pas pu lui dire adieu. Veuillez nous excuser un instant. Vous avez bafoué sa volonté. J’ai fait ce que je croyais le mieux. Cette décision n’est pas la vôtre. Désolé. Vous faites bien ! Vous êtes ici depuis longtemps.



Remonter