PUB





TOUCHES:

Jeux de Mignon Angela Bébé D’Urgence Aventure en ligne, Le meilleur et le beau jeu gratuits en ligne

bravo, bravissimo ! Magnifique, magnifique ! Faites comme ça. Tire la pointe. Voilà. La main va comme ça. Alice ! C’est une trouvaille ! Où sont vos parents ? Oui, oui. Papa. Papa . Ne reste pas là. Viens vite ! Je crois qu’on leur a plu ! Excusez-moi, qui êtes-vous ? Leur père. Ces ravissantes jeunes filles sont les vôtres ? Elles ont grandi sans leur mère. Elles adorent danser. Elles dansent bien, ça se voit. Mais notre établissement est payant. C’est combien ? Les études coûtent en ligne roubles. C’est le minimum. Excusez-moi. Ce n’est pas pour nous. Vous n’avez pas compris. C’est avec plaisir que nous en ligne Mais vous comprenez en ligne Vos filles nous ont plu, mais en ligne Qu’est ce qu’ils t’ont dit ? A force de voler trop haut, on tombe très bas. Bonsoir, tante Vardo. Racontez, sauterelles, il vous a complimentées ou grondées ? Complimenté. Nous avons bien dansé, vos robes sont belles, Mais en ligne Mais quoi ? L’école n’est pas pour nous, il faut beaucoup d’argent. Papa n’en a pas. Il dit qu’il ne gagnera pas autant de toute sa vie. C’est combien ? roubles. Pas un kopeck de moins. Oh, roubles ! Si on a les poches vides, on ne doit pas danser alors ? Non. On ne doit pas faire son lit ? On ne doit pas faire la vaisselle ? On ne doit pas balayer ? Attrapez g. Toi le balai, et toi la pelle. Où est votre papa ? Hier il nous a ramenés à la maison, et on ne l’a pas vu depuis. J’ai erré partout à la recherche du bonheur. Je n’ai vu que le malheur. Il y a tant en ce monde de désespoir. Que le ciel devrait devenir noir. La roue du destin tourne en ligne Le temps coule comme une rivière, Il nous transforme en poussière. Qui nous comprendra ? Qui soignera nos plaies ? La roue du destin a tourné en ligne Je ne sais pas où chercher la vérité. Dieu, ouvre les yeux ! Regarde comme je vis, Tu dois avoir honte aujourd’hui. Bonsoir, papa. Qu’est-ce qu’il y a ? Pourquoi tu n’es pas chez le patron ? Je n’irai plus chez Aga-Gueork. Que dis-tu là ? N’y pense même pas. Je préfère me jeter dans la rivière ! Pourquoi dois-je subir ça ? Est-il facile de porter du bois ? Il t’oblige à le porter sur toi ? Hier soir on lui a amené du bois et on l’a laissé près de la barrière. Aga-Gueork est devenu fou furieux. Travaille toute la nuit, a-t-il dit, qu’au matin il soit dans la remise. Je n’ai même pas fait la moitié. Je dois m’échiner ou quoi ? .J’ai tout laissé et je suis partie. Vardo, tout ce que tu as fait est parti en fumée. La joie n’est pas pour nous. Dieu n’est pas pour nous. Ne fâche pas Dieu, Pavle. Un jour, il nous verra nous aussi de Là-haut. Pourquoi se décourager avec deux filles pareilles ! Elles vont peut-être bientôt damer le pion aux enfants du roi. Lune, pourquoi tu me regardes de travers ? Toi qui es froide et belle. Jamais tu ne comprendras ma peine, Tu ne comprendras mon chagrin. Montre-moi le chemin, aide-moi. A contrecarrer le mauvais œil. Il faudra commettre un péché. Pour faire du bien. Ta lumière froide sans charme. Ne peut sécher les larmes. Disparais dans les nuages, Ne me trahis pas. Lune, tu dois te cacher.



Remonter