PUB





TOUCHES:

Micro Coureur, Micro Coureur jeux, Jeux de Micro Coureur en ligne, Jeux de Micro Coureur gratuits en ligne

je vous propose de vous en servir. “Je peux vous aider si vous avez besoin. ” Je I’ai remercié. “Merci beaucoup. ” Et croyez-vous que j’aie saisi cette chance? Jamais! La vie à fire island J’ai passé beaucoup de temps à Fire Island. La raison pour laquelle je suis allé à Fire Island, c’est que j’avais rencontré Robert Mapplethorpe. Oû I’avais-je rencontré? Je ne m’en souviens pas jeux Dans un donjon quelque part, car c’était I’univers de Mapplethorpe. Nos univers se sont très souvent rencontrés. Il m’a dit jeux qu’ils louaient cette villa à Fire Island, et que si je n’avais rien à faire je n’avais jamais rien à faire jeux j’étais le bienvenu dans la villa. Je suis arrivé pour le week-end, et les pauvres gens, comme mon ami Robert, le lundi, devaient travailler. Je résidais donc dans la villa, tout seul. J’étais sur un lit superposé, il y avait une grande fenêtre d’oû on voyait la plage, Ià oû les gens draguaient. Et c’était vraiment fabuleux. A I’époque, Robert n’était pas encore connu comme après. Les gens commençaient seulement à le reconnaître. Mais Robert, c’était quelqu’un qui avait bien les pieds sur terre, motivé par la réussite et qui savait faire des rencontres. Dans cette profession, il n’y a pas que les photos qu’on fait, il y a aussi les gens qu’on fréquente, c’est-à-dire ceux qui ont I’argent. Il faut aller aux dîners. Et quand ils m’emmenaient dans ces dîners, j’avais hâte que ça se termine, pour repartir dans le monde underground. Comme beaucoup, j’avais vu Peter dans la rue, j’étais donc content d’apprendre qu’il serait à la fête qu’organisait une résidente de Pacific Heights. Parmi les invités qui étaient Ià, il y avait Peter Berlin et Robert Mapplethorpe. Et à nous ou , nous avions passé un dîner très agréable et j’avais trouvé que c’était un homme intéressant, qui s’intéressait à plus de sujets que je n’aurais pu le croire. Et il m’avait beaucoup plu. Mais jours plus tard, je suis allé à Land’s End, le lieu de drague en extérieur de la ville. Et Peter y était, il avait pris la pose sous les branches d’un arbre, créant ainsi une sorte de tableau. Sans réfléchir, je me suis avancé vers lui pour dire bonjour. “C’est Armistead!” Et je n’ai eu aucune réponse. J’avais commis le péché capital, en enfreignant sa loi jeux C’était comme si jeux Comme si j’étais allé voir Minnie à Disneyland, en lui disant: “Salut, Suzanne” parce qu’on connaît la personne. J’avais rompu le charme. Je suis parti, un peu penaud, pour le laisser avec son tableau. Robert organisait une expo à New York, et il m’avait demandé d’en faire partie: Il y avait ou photographes. Puis, il m’a pris en photo. C’était un des rares avec qui je me sentais à I’aise, ou en fait obligé de dire oui, “Si tu veux, vas-y”. Alors, il a pris plusieurs photos, une sur Fire Island et plusieurs dans son studio. Mais je ne me rappelle que celle que j’ai toujours sur mon mur, qui a été prise sur une promenade sur I’île. Il y a eu une autre photo qu’il a prise dans son studio, et je me souviens que chez moi à San Francisco, elle était accrochée quelque part



Remonter