PUB





TOUCHES:

Meilleure École De Course, Meilleure École De Course jeux, Jeux de Meilleure École De Course en ligne, Jeux de Meilleure École De Course gratuits en ligne

Zsigmond. Je suis si heureuse d’entendre ta voix. Ilva bien, oui. lljoue dehors. Je veux rentrer. A n’importe quel prix. C’est tout ce que je sais. Bientôt. Bientôt. Je peux pas en parler, Zsigmond. Je t’expliquerai à mon retour. Je voulais juste sa voir si on pouvait discuter. Pas maintenant. Quand je te reverrai, d’accord ? Je sais pas comment mais je sens qu’on peut tout arranger. Tous les trois. – C’est qui, ce monsieur? – Je sais pas. Il te regarde. Je sais. Bonjour. Je peux vous aider? Oui. Savez-vous où on pourrait passer la nuit? Je regrette. Demandez dans le coin, vous trouverez quelque chose. Sivous avez un moment, je demanderai à ma femme si vous pouvez rester chez nous. – Juste une nuit? – Oui. – Vous venez d’où? – De Vürüshalom. – Elle plaisante. – Vürüshalom? J’habitais dans la ville d’à côté, à Jadszereda. Vraiment? Je suis Katalin Varga. Antal Borlén. Viens, Szellô ! Szellô, viens boire ! Vous venez d’où, déjà? De Visrek. Pourquoi elle dit de Vürüshalom, ta mère? Je sais pas. On dirait que votre fils a trouvé un nouvel ami. Vous n’avez pas d’enfants? Non. Antal est un homme si bon et nous nous aimons si fort. Mais on est maudits. L’un de nous deux a dû pécher. Je sais pas… Je peux pas croire que ce soit vous. Je peux pas croire que ce soitAntal non plus. Qui sait? Priez pour nous, Katalin. On priera pourvous et votre mère. Vous avez assez de soucis sans vous inquiéter pour nous. Arrêtez, il aime pas ça ! Désolé, je savais pas. Comment tu sais ce que j’aime? C’est pas bon, après manger. Pardon, madame. Ça se reproduira pas. – Tu gâches toujours tout. – On parle pas comme ça à sa mère. – Elle me laisse jamais rien faire ! – C’est faux, tu le sais. Ta mère veille surtoi, c’est tout. Elle a raison. Jouons à autre chose. Tu me fais toujours la tête? T’aimes pas cet homme. Toi si, apparemment. C’estquelqu’un de bien. Tu viens à peine de le rencontrer. Toi aussi. Vous êtes mariés depuis longtemps? Sept ans. Vous avez l’air heureux ensemble. Je peux pas rêver meilleur mari. Il est tout ce que je souhaite. Gentil, attentionné, fort, généreux et encore séduisant. Vous avez de la chance d’avoirvotre fils. C’est un garçon très tendre. Les garçons sont jamais tendres. Son père doit beaucoup lui manquer. Mon mari lui manque, oui. Il ignore qui est son vrai père, Dieu merci. Le vrai père d’Orbén m’a violée. Mon Dieu. Ne vous inquiétez pas pour moi. – Il a été arrêté? – Non. Sij’avais parlé à mon mari, je l’aurais perdu. J’ai dû vivre avec ce secret. Dieu nous protège. Connaissez-vous cet homme? Oui. C’était si brutal. Je me promenais, deux hommes m’ont proposé de m’emmener en voiture. Ils avaient l’air plutôt gentils. J’aurais jamais pensé à ce qu’ils mijotaient. Mon estomac s’est noué quand la voiture s’est éloignée de la route. J’ai essayé de rester calme. Quand ils se sont arrêtés à la lisière de la forêt, j’ai demandé ce qu’ils faisaient. Ils ont dit: “Pourquoi ?” Là, j’ai su que j’étais en danger. J’aivoulu sortir de la voiture mais l’un des hommes m’a attrapée par les cheveux. Je me suis débattue pour qu’il me
Contrôle: Utilisez les touches fléchées pour la course.



Remonter