PUB







TOUCHES:

Meilleur Némésis, Meilleur Némésis jeux, Jeux de Meilleur Némésis en ligne, Jeux de Meilleur Némésis gratuits en ligne

Mais “tout” quoi ? Ma vie. Excuse-moi, mais regarde autour de toi, quand même. Mais c’était mon petit bonheur, à moi. Voilà, c’est tout. Et alors ? Ça lui aurait fait mal au cul, à ton petit bonheur, patates ? Non, mais je rêve. J’ai envie de mourir. Où il est ? En train de faire la fête avec des putes de ans. Enculé. Pourquoi tu lui as rien dit ? Tu imagines sa tête, si un beau matin, en se levant, il était tombé sur son Cayenne, là, sur l’allée ? Une belle bagnole pour un mec Jeux Avec ça, tu le tiens. Sa voiture, je voulais qu’il se l’offre lui-même. J’avais peur, si je lui offrais Jeux De quoi ? Qu’il se barre avec ? Qu’il ait rien d’autre à quoi rêver. Il aurait eu des rêves de riches au lieu de rêves à la con. Tu savais pas quoi faire de ce fric. Il te l’a piqué. Qu’est-ce que ça change ? C’est pas sur le fric, que je pleure. Je veux plus avoir mal. Tiens, je vais rajouter un truc à ma liste. “Je veux crever.” Arrête. Il faut juste que je trouve comment. Allez, va te coucher, va. Elle est où, ma liste ? Va te coucher, je te dis. Pour que tu fasses une connerie dès qu’on aura le dos tourné ? Merci. Il y aura pas de Jocelyne morte. Je fais ce que je veux. Ben, moi aussi. Non, merde. . Danielle. Jocelyne Jeux Qu’est-ce que t’as foutu ? Jocelyne ! Mais qu’est-ce que tu lui as dit ? Mais je lui ai rien dit, moi. Tu devais la surveiller. Non, c’est moi qui conduis. Oui. J’étais là, je la regardais, j’ai cligné des yeux, et paf, elle est partie. T’es nulle. Elle est rapide, hein. T’as déconné, quoi. Un peu. Fais gaffe ! Fais attention ! Tu me fais peur ! C’est toi qui me fais peur. Ne la perds pas de vue. Ta gueule ! Où elle va ? Je sais pas. , le beffroi. Quoi ? , le beffroi ! Jocelyne ! Attendez-moi ! Oh, ! C’est trop haut. Arrête, c’est n’importe quoi. On est là, on t’aime. Je vous ai rien demandé. C’est trop haut. Tu vas nous tuer. Oh non ! Jocelyne ! Jocelyne ! T’es où ? Laissez-moi. Je veux mourir. Oui, c’est romantique. “Trahie par son mari, elle se jette du beffroi, “atterrit sur une poussette : deux morts, “dont un bébé de an.” Arrête, c’est horrible. Quand on se suicide, c’est forcément un peu égoïste. T’as une meilleure idée ? Des médocs ? Tu te souviens de Ghislaine Dubreuil ? tentatives, lavages d’estomac. Résultat : plus de flore intestinale. Elle mange que des yaourts. J’aime pas ça. Eh ben, le train, alors. Non. Ça retarde les gens. Tu vois, t’es pas prête. Je suis condamnée à avoir mal, c’est ça ? Quand ça ne va pas, il faut marcher sur une plage. C’est radical. Sauf que là, on marche pas. On va le faire. Et lui, là ? Oh, non merci. Il a du bide, non ? On a vu pire, depuis ce matin. On a vu mieux aussi. Et lui ? Il a des poils. T’es pas non plus de première fraîcheur. Ça fait une semaine qu’on est là. Arrête de faire ta difficile. Allez-y, ne vous gênez pas. Les gens persuadés d’être seuls au monde, j’adore ça. C’est mieux que l’indifférence. On a tous des détails qui clochent. Il faut aller de l’avant, prendre le taureau par les cornes. On est entourés de taureaux qui ne demandent que ça. Je demande rien.



Remonter