PUB





TOUCHES:

Maïs Boutique, Maïs Boutique jeux, Jeux de Maïs Boutique en ligne, Jeux de Maïs Boutique gratuits en ligne

Tu épouseras monsieur d’Argenson que tu le veuilles ou non. Jamais. Tu m’entends ? Jamais ! Tu peux m’enfermer, mais tu ne me feras pas taire ! Pourquoi tu fais ça ? T’en reviendras pas, tu le sais. T’attends quoi ? Qu’on continue. Sans chef ? Vous en avez . J’ai pas l’âme d’un chef. Moi non plus. Ne compliquez pas les choses. Continuez, c’est un ordre. Pour ce qui est de moi, j’ai mon idée. Si je vous donne pas l’accolade… Toi, tu ne pars pas avant de m’avoir entendue. Quelle est cette idée stupide ? “Stupide”, c’est d’aller vers la mort. Il est hors de question. D’Argenson n’a pas de parole ! Je le lui ai dit. Mais on lui a tous dit ! Têtu comme mules ! Vous allez mourir tous les . Je trouve pas sot leur plan. Risqué, mais pas sot ! “Promettezmoi de veiller sur vous.” Ça vous dit quelque chose ? J’ai pas oublié ce qu’a dit Bertrand. Nous, on a promis. Et on tient parole. Tu n’es pas le seul à décider. Isabelle aussi décide, et je la suis. J’aimais autant quand vous vous détestiez toutes les . Vous la connaissez ? Oui, elle est ravissante. Celleci vient de Tolède. C’est celle dont je vous avais parlé. Qu’en pensezvous ? Admirable. Admirable. Vous aviez raison, d’Argenson. Monseigneur ? De payer la rançon. Elle en vaut bien le double. Relevezvous, chère enfant. Et asseyezvous. C’est demain que le délai accordé à Cartouche pour se rendre expire. Cartouche ne viendra pas. Il se moque bien du sort de ses complices. C’est aussi mon avis. Son attitude envers vous l’atteste. Voilà un homme dépourvu de tout sens moral. Pardonnezmoi, Monseigneur, nous ne parlons pas de la même personne ? J’ai rencontré un homme d’une grande humanité. Quelle audace ! Retirez immédiatement ces paroles. Vos propos sont inacceptables ! Présentez vos excuses.



Remonter