PUB





TOUCHES:

Mario Rapide Motocross Mania, Mario Rapide Motocross Mania jeux, Jeux de Mario Rapide Motocross Mania en ligne, Jeux de Mario Rapide Motocross Mania gratuits en ligne

lâche et j’ai fini par leur échapper. J’ai couru avec l’énergie du désespoir mais ils m’ont rattrapée en quelques secondes. J’ai fondu en larmes. Je les suppliais. “Je veux rentrer chez moi…” Ils se sont contentés de rire en entrant avec moi dans la forêt. L’un des hommes m’a frappée et je suis tombée. Je me suis débattue mais mes bras étaient cloués au sol, la pression figeait mon sang. Je l’ai mordu et il m’a violemment enfoncé le visage dans la boue. Ses mains empestaient l’essence. Et il s’est passé ce que je redoutais le plus. Il m’a arraché ma robe et m’a écarté les jambes pour me pénétrer. J’étais sèche, la douleur était atroce. Plus il s’enfouissait en moi et plus ça brûlait. Une douleur insupportable. L’autre restait planté à côté, à rigoler. Je me suis retournée et… j’ai compté les pierres autour de moi pensant que quoi qu’il arrive, c’était la volonté de Dieu. Quand je me suis résignée, ils en avaient fini avec moi. Il s’est relevé, je grelottais de froid. J’avais la nausée et j’espérais qu’ils m’enterreraient. Mais ils sontjuste repartis en chantant tranquillement. Venez les gars, allons au bar lei pour litre de vin Joue donc, gitan Je te donnerai lei Je veux me payer du bon temps, aujourd’hui Joue donc, gitan Je te donnerai lei Je veux me payer du bon temps, ce soir… Je suis restée étendue des heures. Couchée là, dans le silence, j’attendais que l’obscurité cache ma honte loin du regard du monde. Un faon s’est approché de moi et m’a dit de ne pas pleurer, que Jésus était mort pour les péchés des hommes. J’ai demandé au faon: “Pour les péchés de qui suis-je morte ?” Il n’a pas répondu et il aversé une larme. Une chouette s’est posée près de moi et les créatures de la nuit se sont approchées. La pluie s’est mise à tomber, emportant le sang et le sperme. Les animaux ont pris des brindilles et des feuilles dans leur gueule, leurs griffes, leur bec, pour recouvrir mon corps dénudé et que je sois au chaud pour la nuit. Ils m’ont annoncé que Dieu était avec moi. Et ils ont veillé sur moi. Depuis onze ans, ils sont toujours là, pour être sûrs que je ne rechute pas. Si vous regardez juste autour de vous… Votre femme demande pourquoivous ne rentrez pas. Comment m’avez-vous retrouvé ? Votre dîner refroidit, monsieur. C’est encore chaud. Seigneur Jésus, invite-toi à notre table. Bénis ce que Tu nous as donné. Amen. Je vais me coucher. Ne tarde pas trop. Vous êtes venue me tuer? – Où est Orbén? – Il dort. – C’est un garçon merveilleux. – C’est un miracle. Il aime être avec moi. Parce qu’il ne sait pas. Pardonnez-moi. J’ai tué votre ami, Gergely. Tuez-moi, je le mérite. Combien d’autres ont eu la chance de vous rencontrer? Personne. Pourquoi moi? Les prostituées faisaient la grève ? Ce qui est fait est fait. Je dois vivre avec. Le fait de n’avoirjamais été puni est une punition en soi. Sivous vouliez une punition, il fallait tout avouer à votre femme. Laissez Etelka en dehors de ça. C’est pasjuste de la mêlerà ça. Je devrais être juste ? C’est ce que vous me demandez? Vous deviez vous douter que votre passé vous rattraperait.
Contrôle: les touches Fléchées pour monter.



Remonter