PUB





TOUCHES:

Mario Et Sonic Zombie Tueur, Mario Et Sonic Zombie Tueur jeux, Jeux de Mario Et Sonic Zombie Tueur en ligne, Jeux de Mario Et Sonic Zombie Tueur gratuits en ligne

après-midi, c’est pareil. On a besoin de fric. De payer le loyer. Je suis la seule à y penser ? Je viens de me réveiller. J’ai autre chose à foutre aujourd’hui ! Tu vas bien ? Ça va. Pourquoi tu demandes pas après moi ? Pourquoi je le ferais ? Pourquoi tu me parles comme ça ? Tu voudrais que je te parle mieux ? Oui. C’est moi qui paye tes fringues et tes clopes. Grâce à moi, tu passes tes journées à rien foutre. Gamin. Maman, tu vas bien ? Ça va, ma fille. Ça sent bon. Tes repas me manquent. Tu es la bienvenue. Je t’ai appelée plusieurs fois et tu m’as pas rappelée. J’ai pas d’argent pour téléphoner. T’as déjà dépensé tout l’argent que je t’ai donné ? Il me reste plus rien. Tiens, je t’ai fait quelques courses. Ton fils était malade cette semaine. Je l’ai emmené à l’hôpital. J’ai payé une fortune entre le médecin et les médicaments. Et toi, tu t’en es pas souciée. J’étais pas au courant. Maintenant tu l’es. Tiens. Elle a quoi, Sarah ? Elle a rien. Elle est juste fatiguée à force d’étudier, la pauvre. Va la voir et regarde si elle a besoin de quelque chose. Tu vas bien ? Ça va. Qu’est-ce que t’as ? Rien. Embrasse ta mère ! Ça se passe bien au lycée ? Oui. Tu fais attention à tes fréquentations ? C’est pas tes oignons. T’as besoin d’argent ? Non, j’en ai pas besoin. Je peux t’offrir un truc dont tu as envie ? Je veux rien. Qu’est-ce que tu fous ? Avance, au lieu de danser. Ils sortent de partout. Ville de fous ! C’est une vieille histoire. Une histoire d’argent. Tout ça, c’est du baratin. On va pas me faire gober ça. S’ils voulaient une solution, l’Arabie Saoudite la trouverait fissa. C’est clair. Mais ils veulent pas de solution. Ils veulent mendier, ils veulent du fric, des dinars. C’est pas gentil de dire du mal des Palestiniens. Ils sont chassés de leur terre. On doit les aider. Pas les critiquer et se moquer d’eux. Ceux-là, ils profitent du monde entier. Qu’est-ce qu’elle a à parler politique, celle-là ? Et toi, t’as le droit de les insulter ? On oublie. Vous savez qui a la solution ? Bajbouji ! Le grand Bajbouji ! Plus il est petit, et plus je l’aime. Elle est où votre copine, la folle ? La folle ? Oui, une vraie cinglée. Elle va pas avec les Arabes, elle préfère les Européens. Elle aime les Européens ! Elle aime le SIDA, les cochons, les radins. Ils payent pas, c’est des vrais rats. Ils achètent les fruits à l’unité. Une demi-banane, une demi-pomme jeux Il faut qu’on leur apprenne la générosité. La générosité coule dans vos veines. Ne bouge pas, je vais te donner à manger. Oui, nourris-moi. Regarde la vraie générosité et l’amour. Regardez comme elles nous gâtent, les Marocaines. Pas comme nos femmes. Nos femmes sont comme cette viande. Mortes. Vous voyez pourquoi, moi, j’adore les Saoudiens ! J’aime entendre ça ! On est les maîtres du monde. Vrai. Mais vous avez trouvé vos maîtres, chers maîtres du monde. Qui ? Les Marocaines ! Ah bon, et pourquoi ? Vous n’avez pas de pétrole, nous oui. Donc c’est nous les maîtres du monde. On a aussi du pétrole ! Quel pétrole ? C’est nous, le pétrole ! Votre pétrole est noir et puant.



Remonter