PUB





TOUCHES:

Manzo Ricetta, Manzo Ricetta jeux, Jeux de Manzo Ricetta en ligne, Jeux deManzo Ricetta gratuits en ligne

Un cri, un geste, je lui brûle la cervelle ! Continuez à jouer, ce sera plus gai. La maison est gardée, monsieur, vous l’ignorez pas ? On sera pris mais vous serez morts avant. Je suis le baron de Montignac. Que voulezvous ? Vos épées d’abord. Défaitesvous lentement et jetezles au sol. Ne me faites pas répéter, j’ai horreur de ça. Maintenant, mesdames, vos bijoux. Hé, oh ! Doucement. Finis toimême. Je suis sûre que madame préfère. Permettez. Vous m en voyez désolé, madame. Pas autant que moi, monsieur le brigand. Et à présent, messieurs, vous montrez vos bourses. Allons ! Allons, dépêchons. Vous avez une montre ? Chez l’usurier, qui m’en a donné écus, voyez s’il est pingre. Vous êtes un mauvais client. C’est aussi ce que disent mes créanciers. Merci. Vous pouvez manger. Mangez. Si c’est bon pour lui, c’est bon pour vous. Mangez ! Tu as signé ta mort. Rendstoi ! C’est bon, laisse. J’aime pas les ordres, ni ceux qui les donnent. Saistu qui tu as offensé ? Je m’en fous. Tu finiras sur la roue. Metstoi à genoux devant le Régent de France et implore son pardon. Non, ne me dites pas… Vous êtes… ? Monseigneur. Mes amis, vous avez entendu ça ? Le Tarot en personne ! C’est donc vous ? C’est vous qui affamez le peuple pendant que vous dansez ? Qui êtesvous, monsieur ? Cartouche, homme d’honneur et brigand de grand chemin. “Homme d’honneur” ? Rendsmoi mon épée et batstoi si tu as un peu d’honneur. Perruque noire ! Appelez la garde ! Allez, on déguerpit ! À la garde ! À la garde ! Les soldats ! Je le veux mort ou vif ! Suivezmoi. On lui fait confiance ? On n’a pas le choix. Qui est ce Cartouche ? Je l’ignore, monseigneur. Un vaurien qui dansera au gibet de Monfaucon. Comment sontils entrés ? Et vos soldats ? Je ne comprends pas. Toutes les issues étaient gardées. Choisissez mieux vos hommes, M. le ministre ou je choisirai mieux les miens ! Mon cheval ! Je veux mon cheval ! Adieu, l’ami. Et Rémi ? Ils l’ont abattu dans le dos. Prends son cheval. Vite. Ne me laissez pas. Désormais ce sont mes ennemis.



Remonter