PUB





TOUCHES:

Léchec de l homme Aventure, Léchec de l homme Aventure jeux, Jeux de Léchec de l homme Aventure en ligne, Jeux de Léchec de l homme Aventure gratuits en ligne

Divorcez-nous. Oh, la bonne loi républicaine. Requiem, demi-tour. On me demande pas mon avis ? Je suis pas d’accord . C’est toi qui voulais. Ah oui, mais pas comme ça . Ça y est, il recommence. Requiem. Ta liqueur noire. La marie-jane ? Oui, une bonne dose. Pour les divorces ? Prenez la queue comme tout le monde. Un infirme. Il y a droit, lui aussi . Il est réveillé. Mais non . Regardez ! Y a plus de monde que la semaine dernière. C’est mon e. Pardon ? Oui, e divorce depuis Noël . Puis-je vous donner plus grande preuve d’amour que de courir de tels dangers ? La trahison ne passera pas. C’est un complot. Fermez les portes, trouvez-moi une échelle. Chacun à son poste. Chassez-moi ces quémandeurs. Que tout le monde sorte. Vous avez entendu ? C’est terminé. Je veux mon d ivorce. Moi aussi . C’est terminé pour aujourd’hui . Rentrez chez vous. Allez ! C’est fini. J’amène un grand malade. Revenez demain. Bon, c’est le dernier alors. Voilà qui est fait. Date du mariage ? février . ventôse . Allez, pas de reg rets, citoyens. Aux suivants ! Les derniers, vite, dépêchons. Philibert, Nicolas, Albert, Marie et Gosselin Charlotte, Julie, Clarisse. Gosselin, c’est toi ? Oui. Philibert, c’est toi ? Non, c’est lui . Qu’a-t-il ? Il est malade. Ah, les jambes ! Non, la tête. Je lui redonne une lampée ? Par ici, mon ami. Je te comprends, ça devait pas être gai tous les jours. Allons ! C’est de sa faute ! Citoyen, citoyenne, êtes-vous déterminés à rompre les liens qui vous unissaient ? Oui . Et lui ? Mettez oui, il est d’accord . Faut qu’il le dise. Dites-le ! Il I’a dit. Qu’est-ce que je mets ? Mettez oui puisqu’il I’a dit. Ecris. Par-devant nous… Ah, les brigands ! Je les materai . J’écraserai ces vipères. Ah, je le sentais venir. C’est une conjuration. Mais tirez ! Tirez donc ! Donnez-moi une arme. Je les vois ! Rends-toi, tu es pris. Viens me chercher, fils de chien . Le voilà, lui. La hyène immonde. L’âme du complot. Tout est venu de lui . Comme un rat dans son blé. Nicolas ! Les mains en I’air. Allez hop, le divorce. Les papiers ! Où sont les témoins ? Donnez. Il en faut deux. Vous, approchez ! Moi ? Alors ? Oui ou non ? On ne fait jamais appel en vain à mon bon cœur. Tu iras le clamer pour moi au tribunal. S’ils s’imaginent que je vais trembler, ils se trompent. Tu es libre, tu iras plaider ma cause. Tu diras I’homme intègre que j’ai toujours été. Ta bonne humeur me gag ne. Tu me redonnes courage. Nous les aurons. Rien n’est perdu. Je t’arrête au nom de la loi . C’est une mascarade. Voilà I’ordre du Comité de salut public. Tu vas répondre de tes crimes. C’est une erreur. Je n’ai servi que le peuple. Merci, valeureux citoyens. Votre courage a triomphé de ce misérable. Monseigneur ! Taisez-vous, malheureuse. C’est mon prince. J’étais chez lui en cuisine. Vous faites erreur, madame. Il m’appelle “madame”. Le voilà bien fier. Il en a pourtant donné des coups de bâton . Tais-toi, femme ! Arrière, vous tous ! Des aristos ! Des aristos ! Arrêtez-les ! Allez, c’est bon. Allez. Des aristos ! Charlotte ! Mon petit !



Remonter