PUB





TOUCHES:

Le meilleur de la FIFA Coupe du Monde Brésil, Le meilleur de la FIFA Coupe du Monde Brésil jeux, Jeux de Le meilleur de la FIFA Coupe du Monde Brésil en ligne, Jeux de Le meilleur de la FIFA Coupe du Monde Brésil gratuits en ligne

Mon Dieu ! Regardez l’avion, il a l’air vieux. Il ne s’est donc jamais crashé. Ça devrait vous rassurer. Merci. Je suppose. Désormais, je serai gentil avec mes patients qui craignent l’avion. Vous êtes médecin ? Oui, je suis psychiatre. Vous avez sûrement lu ça alors ? Oui, je connais Coreman depuis l’université. Au début de sa gloire. Et quelle gloire ! Je l’ai vu sur CNN. Quel est son surnom ? Le “Einstein du bonheur”. Je l’ai lu deux fois. Gardez-le. Je l’aime bien, mais il est plus utile dans le pays auquel il est destiné. Merci. C’est dangereux ! Vous avez des enfants ? Une épouse ? Euh, non. Pourquoi pas ? J’ai l’impression qu’il y a une fille qui se pose la même question. Il n’y a qu’une seule question. . Est-ce que cette personne vous rend globalement A) heureux ou B) triste ? Le bonheur peut survenir comme effet secondaire. Et vous ? D’où vient votre bonheur ? Ma maison. Ma famille. Savoir que mes enfants peuvent vivre sans garde du corps. Avez-vous goûté le ragoût de patates douces ? L’authentique ? Vous devez ! Écoutez. Si on atterrit, cette semaine, chez ma mère, avec ma famille, du ragoût de patates douces. On se reverra, mon ami. Je reviens. Laissez-moi vous aider. C’est gentil. Poussez sur le bouton ! Michael, bon Dieu ! Vous pouvez ? J’ai un couteau suisse. Oh là là ! Voici Marcel. Le garde du corps. Salut. Bienvenue. Les voitures sont rares, donc autant faire attention. Allons-y. Regarde, t’as pas changé ! Toi non plus. Regarde-toi ! Hector va en Afrique. Que s’est-il passé avec Aggy ? Vous sembliez si bien. On savait que tu viendrais ici après l’orage. Eh oui jeux Tout ça. C’était ma vocation, non ? Mais l’orage ne s’arrête jamais tout à fait. Il y a du progrès, non ? Avec l’aide extérieure et ces collectes de fonds. Il y a une différence entre être ici et venir pour se faire photographier. L’argent n’arrive pas où il devrait. Il reste en ville. C’est inutile. Inutile. Il reste beaucoup à faire. Mais, on est là pour ça, non ? Jamais je ne serai un soldat perdant. Repose-toi bien. À demain. Ne leur donne rien. Ils ne te lâcheront pas. On vient à six heures. On ira directement à la clinique. À demain. PRIÈRE DE LAISSER LES ARMES À LA RÉCEPTION Bonsoir. Qu’avez-vous comme bière ? Merci. Le panneau n’est pas assez grand. Certains ne l’ont pas vu apparemment. Les gars, il veut savoir où en est le processus de paix. Tu es ici pour sauver le monde ? Pour planter des arbres ? Non. Je viens aider à la clinique Adulu pour quelque temps. T’y gagnes quoi ? Rien. Ton anglais est bon. Tu viens d’où ? Tu veux voir mon passeport ? Regarde. Ta coupe actuelle te va mieux. Pas mal ! J’adore ! Pourquoi es-tu là ? L’agriculture. L’agriculture ! Quel genre ? C’est ce qui te rend heureux ? T’es le New York Times ? Non, je cherche ce qui rend les gens heureux. Si t’as un mouchard, t’es mort ! Et tu sais quoi ? Tout le monde s’en foutra ! Rien. Désolé. Hector. Je suis psychiatre. Bien. Ce que je cultive rend les gens plus heureux que ta merde. OK. Agriculteur. J’ai compris. Drogue. Pardonne-moi, mais si ton bonheur crée le malheur d’autres



Remonter