PUB





TOUCHES:

La Traversée De La Coupe, La Traversée De La Coupe jeux, Jeux de La Traversée De La Coupe en ligne, Jeux de La Traversée De La Coupe gratuits en ligne

La Traversée De La Coupe Condamné à l’oubli, comme notre petite poule. C’est l’heure pour vous de partir. Non. Comprenezmoi, Capitaine. Partez, et ne revenez pas. Je ne suis pas prêt. Aucune importance. Vous ne pouvez plus m’aider. Le docteur a raison. Mais tu seras seul. Oui. Le dernier de mon espèce. Faites la voix. Une dernière fois. S’il vous plaît. Quand le monde est en péril, que le mal rôde et que le danger menace Qui appelezvous? Capitaine Excellent. J’aurais voulu avoir un père aussi dingue que lui. Capitaine. Richmond considérait sa solitude Merton considérait Horton considérait Richmond? Richmond? Richard. Richard considérait sa solitude comme sacrée. J’ai fait un rêve. Vous étiez dedans. J’étais intéressant ? Vous étiez vousmême. Vous partez ? Ouais. À cause de la situation. J’avais deviné. Le printemps est ma saison préférée. Y’a pas de touristes. Le temps n’est pas trop froid. J’ai fait quelque chose pour toi. C’est le cygne. Le beau cygne gracieux. C’est parfait. Merci. Ça démarrait tout juste nous deux. Approchez. Je suis un sale con. C’est vrai. Je suis désolé. J’ai besoin d’aide pour rentrer ce canapé. Richard considérait sa solitude comme sacrée. C’était une médaille d’honneur bien méritée, une cape à porter pour repousser la vie. C’était son gardefou. Sa solitude, c’était lui. Cela lui valait de son entourage un mépris à peine voilé. Richard était sûr qu’on ne l’aimait pas. C’est dur pour un homme. Peutêtre étaitce parce qu’il ne donnait rien qu’il ne recevait rien en retour. En tous cas, sa situation était devenue intolérable. Ce qui s’approchait le plus d’un ami était soit imaginaire, soit disparu. Il avait atteint un point où ce n’était plus suffisant. C’est alors qu’il rencontra une fille, Elle était tendre. Elle était triste. Elle était solitaire, ce qui lui rappelait qu’il l’était aussi. Elle avait perdu ce qu’une fille ne devrait jamais perdre. Elle savait des choses, et les lui expliqua. Et Richard pensait, ” C’est peutêtre à ça que ressemble l’amitié.” ” Peutêtre.” C’était juste un aperçu. Ils avaient à peine commencé. Mais durant ces quelques jours d’hiver, elle lui avait tant donné, que Richard pouvait continuer. Et que lui avaitil donné ? Juste quelques mots sur une page. Peu, sans doute. Mais pour Abby, il espérait que ça suffirait.



Remonter