PUB





TOUCHES:

La Princesse De La Nouvelle Année De La Balle, Jeux de La Princesse De La Nouvelle Année De La Balle Gratuits

Aimiezvous Juliette ? Roberte vous a raconté l’histoire. Vous l’aimiez ? Je crois que oui. Et elle ? Je crois qu’elle m’aimait. Et vous ne l’avez jamais revue ? Non. Elle a dû souffrir. J’imagine qu’elle a souffert. Vous n’avez pas essayé de la revoir ? La lâcheté est un des aspects de la vie conjugale. Pourquoi vous êtesvous mariés ? Quand nous nous sommes mariés, nous ne nous aimions déjà plus. Mais elle était sans ressource. Je ne voulais pas me ménager pour un mariage bourgeois. Elle aurait dû refuser le mariage. Ce n’était pas dans sa ligne de vie. Elle n’a pas de métier. L’amour, la sécurité viennent avec l’âge. Vous dites parfois des choses monstrueuses tous les . Et Octave ? Octave ? Oui. Le coup de téléphone. C’est vrai. Je ne voulais pas y croire. La passion n’a pas de morale. Je vous aime. Porte Bonsoir, Mme Milan. Tu déchargeras la Fille. Attention, il y a des bouteilles. Je ne suis pas en avance. Il y avait plein de Filles sur la Nationale ! Tiens. Je n’ai pas pu me garer au parking de la préfecture. Regarde. C’est un nouveau garçon qui vient de Paris. C’est pas mal. Ah ! Tu sais ce que j’ai rapporté ? Une caisse de scotch. Ça nous changera du marc de Radiguette. Prisunic. On dirait vraiment que ça sort d’une boutique. Tu en fais une gueule ! Chagrin d’amour ? Téléphone Oui ? D’Italie ? C’est toi qui as demandé l’Italie ? Oui. Je l’ai eue. Merci, Mlle, on l’a eue. J’ai appelé Luigi. Tu appelles ton directeur sportif en vacances Jeux de Fille Mes vacances sont finies. C’est vrai ? J’ai eu de la chance. On me propose un contrat. En quelle position ? La dernière. Tu ne peux pas accepter. Ils vont te refiler un mulet. L’entraînement commence la semaine prochaine. A Modène ? Oui. J’aime bien Modène. Qui dit que je t’emmène ? Tu serais malheureux si tu n’avais personne à torturer. On va fêter ça. Je m’en doutais presque : j’ai rapporté plein de nourriture. Des conserves ! Vous vous nourrissez mal. On se rattrape sur la boisson. D’ailleurs tu n’auras plus à t’inquiéter : on s’en va. Vous allez où ? Milan remet ça : on part en Italie. Je savais que vous partiriez. Vous avez trop besoin de vous amuser. C’est Hélène qui m’inquiète. Pourquoi ? Ça ne m’étonnerait pas qu’elle ait le béguin pour Milan. Tu n’as pas remarqué ? Quand il ne s’occupe pas d’elle, elle est prête à chialer. Elle est toujours là. Vos histoires lui montent à la tête. Ça lui passera. Oui, mais pour les mômes de cet âgelà, ça peut être sérieux. Je ne voudrais pas qu’elle fasse des bêtises. Brouhaha Cris d’enfants Que se passetil ? On ne te voit plus. J’ai du travail. Mon examen approche. Milan ne t’a pas vexée ? Pourquoi ? Il ne faut pas lui en vouloir. C’est l’équinoxe de ses ans. Mais quel numéro avec son corbeau ! Je n’y pensais plus. Tu viens dîner ? Non. Duval vient peutêtre. Une autre fois. Ne tarde pas si tu veux dire au revoir à Milan. Au revoir ? Tu ne connais pas la nouvelle ? La presse n’a rien dit ? Il reprend l’entraînement chez Ferrari. Alors on ne le verra plus ? Il va courir tous les grands prix : Buenos Air,.. ..en mars : le Mexique, et en avril : Monaco. Et vous partez aussi ? Comme d’habitude : à la traîne.



Remonter