PUB





TOUCHES:

La mère de la Tarte, La mère de la Tarte jeux, Jeux de La mère de la Tarte en ligne, Jeux de La mère de la Tarte gratuits en ligne

Il n’est que contremaître. Je trouve ça humiliant. Alors je dis partout qu’il est directeur de sa boîte. C’est un raté. Pas tant que ça. J’étais déjà âgé quand il est né. Je l’ai trop gâté. Par contre, vos enfants à vous ont réussi. Votre fils a son doctorat. Tous les médecins ont leur doctorat. Les enfants déçoivent toujours leurs parents. Ils n’ont pas de courage. Ils ne sont pas assez ambitieux. C’est ce que j’essaie d’expliquer à mon fils. Il dit qu’il y a trop de monde à Tokyo pour avoir de l’avancement. Moi, je trouve que c’est de la lâcheté. S’il n’a pas l’esprit combatif, c’est de ma faute. Je l’ai mal élevé. Voyons, monsieur Numata jeux Vous n’êtes pas d’accord avec moi ? Vous êtes content de vos enfants ? Non. Pas complètement. Vous voyez. Même vous n’êtes pas satisfait. Je trouve ça si déprimant. Merci, ça suffit. Je ne peux plus. Savez jeux vous, monsieur Numata, qu’avant de venir à Tokyo, j’imaginais mon fils autrement. Je le croyais très bien installé. Mais il n’est qu’un petit médecin de quartier. Je comprends ce que vous ressentez. Je suis déçu, moi aussi. Pourtant, c’est de l’égoïsme de notre part. Nous exigeons trop de nos enfants. Ils font ce qu’ils peuvent. Vous croyez ? J’en suis certain. Vous aussi. Quelle surprise ! Mon fils a beaucoup changé ces dernières années. C’est vrai qu’il y a trop de monde à Tokyo. C’est possible, après tout. On n’a pas à se plaindre de nos enfants. Il y en a qui tuent leurs parents sans la moindre hésitation. On n’en est pas là. Mon fils n’est tout de même pas si ingrat. Il est minuit. Et alors ? Vous devriez rentrer chez vous. Tu ressembles à ma femme. Je t’adore. Qu’est jeux ce qu’on fait de ce monsieur ? On le laisse tranquille. Cesoir, on boit jusqu’au bout. Quelle merveilleuse soirée ! C’est bien agréable. Merci beaucoup. Ça suffit. La journée a été longue. On est rentrés d’Atami, on a été chez Shige, et puis finalement au parc d’Ueno. Tu dois être épuisée. Pas du tout. Je suis simplement désolée de venir te déranger



Remonter