PUB





TOUCHES:

La fibre de carbone épreuve de force Temps, La fibre de carbone épreuve de force Temps jeux, Jeux de La fibre de carbone épreuve de force Temps en ligne, Jeux de La fibre de carbone épreuve de force Temps gratuits en ligne

Au revoir. Tout est beau. Merci. Dieu merci. J’étais inquiet à mort. J’entre, la porte est ouverte, la voiture est partie. Je pensais que tu avais été enlevée par un perverti. Ça va? Je veux me séparer. Quoi? Je veux… me séparer. Pourquoi? Tu me demandes pourquoi? Nous sommes mariés. Tu veux rompre le mariage. Je pense que tu pourrais m’expliquer. Va te faire foutre. D’accord. Tu peux me dire où tu es allée? Je me suis baladée. Puis, je suis allé chez Graham. Graham? Oh, ! Cet enfant de pute! Le traître– Monsieur Honnêteté, hein? L’apôtre de la vérité! Je sais que tu l’as pas baisé. As-tu fait une de ces foutues vidéos? Réponds-moi, . En as-tu fait une? Oui, j’en ai fait. ! Ne le touche pas! Quoi? Allô? John, qu’est-ce que– Qu’est-ce que tu fous, ? D’accord, j’enregistre. Dis-moi ton nom. De quoi veux-tu que je parle? De quoi parle-t-on d’ordinaire– De e. D’accord. Parlons de e. Tu fais l’amour? Pas très souvent. Quand tu le fais, qui fait le premier geste? Lui. Est-ce que c’est satisfaisant? Je ne sais pas. Je ne sais pas ce que tu veux dire. As-tu des orgasmes? Je ne pense pas. Je suppose, mais je suis pas sûre d’en avoir jamais eu, je– As-tu déjà pensé à faire l’amour avec un autre que ton mari? Voilà. Voilà. Pourquoi on n’arrête pas? Non. Je ne veux pas arrêter. As-tu déjà pensé à faire l’amour avec un autre que ton mari? J’y ai pensé. L’as-tu fait? Non. Pourquoi pas? Parce que c’est la morale de Cynthia. Je déteste avoir les sentiments qu’elle a. Ça me dérange de penser aux hommes… parce que je sais que c’est comme ça qu’elle pense. A quels autres hommes as-tu pensé? J’ai pensé à toi. As-tu pensé à moi? Oui. Qu’est-ce que tu pensais? Je pensais à l’air que tu pouvais avoir pendant l’orgasme. J’aimerais savoir de quoi j’ai l’air pendant l’orgasme. Peux-tu faire ça– donner un orgasme à une femme? Oui. Tu le ferais pour moi? Pourquoi pas? Parce que je ne peux pas. Tu ne peux pas ou tu ne veux pas? Je ne peux pas parce que je ne veux pas. Tu n’as pas toujours été impuissant. Oui, c’est vrai. Alors, tu as fait l’amour? Oui. Qu’est-il arrivé? C’était mauvais et ça t’a dégoûté– Non, ce n’est pas cela. Qu’est-ce que c’était? C’était moi. J’étais– J’étais menteur congénital. Ou je le suis, devrais-je dire. Mentir, c’est– Mentir, c’est comme l’alcoolisme. Tu es constamment en rémission. Alors, c’est ça? Tu mentais? C’est ça en partie. Quoi d’autre y avait-il? Eh bien, à l’époque– j’exprimais mes sentiments non verbalement… et j’intimidais souvent… les gens prês de moi. Es-tu encore comme ça? Tu ne feras plus jamais l’amour. Je n’ai pas fait de plans. Si tu étais en amour avec moi, tu le ferais? Je ne suis pas en amour avec toi. Mais si tu l’étais. Je ne peux répondre à cela. Pourquoi pas? Je t’ai dit. Je ne comprends pas. Ann– Oublie le e, tu sais. Je ne suis plus le même homme que j’étais, loin de là. Je suis différent à tant d’égards… et ça a un effet profond sur mes rapports avec les autres… la façon dont je communique. Ceci, par exemple. La façon dont elIe et moi parlons, ça n’aurait jamais été possible.



Remonter