TOUCHES:

À L’Intérieur De Nettoyage De Laboratoire, Jeux de À L’Intérieur De Nettoyage De Laboratoire Gratuits

Ils ont pas fait semblant d’être tués. Peutêtre qu’ils ont fait leur temps. La scène de crime était fausse ? Pour nous faire croire à l’enlèvement de Victor ? La théorie peut nous éclairer. Abby a fait des tests balistiques sur les balles qui les ont tués. Elles viennent de l’arme de Victor. Incroyable. À moins que le tueur n’ait utilisé l’arme de Victor. Ou c’est le tueur. Aucun contact avec votre mari depuis ce dernier appel ? J’ai déjà dit non. Quelle perte de temps. Où sont Leroy et Tobias ? C’est le nom de votre patron. Je ne le prononce pas comme ça. Vous le prononcez comment ? Jeu de Fille. Et il est occupé. Quelques questions encore. Vrai ou faux. Vous êtes une cuisinière hors pair. Pardon ? Cuisine, manger. Vous aimez cuisiner ? Mon Dieu. Vous cherchez pourquoi Leroy m’a épousée. Vous mentez mal. Je mens très bien. Mais pas pour le moment. Je pourrais vous dire pourquoi Leroy m’a épousée. Mais vous avez du travail, et vous seriez déconcentré si je vous le racontais. C’est déjà fait. Leroy, c’est quoi ces questions de ton agent ? Victor est suspect dans notre enquête. Tu rigoles ? Ceci a été filmé dans un entrepôt après sa disparition. C’est son arme qui a servi pour les meurtres. Je ne comprends pas. Nous non plus. Moi si. Malheureusement. Mauvaise nouvelle. On a pu identifier les données téléchargées. C’était des chiffres, mais pas un budget. C’était une formule. Pour quoi ? Pour un virus. Du genre à tuer beaucoup de monde. Voilà ce que Victor a téléchargé. Ce que nous prenions pour des données budgétaires est en fait une représentation numérique du génome d’un virus. Tu comprends ? C’est simple. L’ADN est un code. Quand on le séquence, on trouve le code, et on le conserve chiffré. C’est Carol. Technicienne à la Défense. Bureau des Maladies Infectieuses. Ton nom, beau gosse ? Tobias. Je suis assez âgé pour être votre père. J’ai demandé à Carol de m’aider à trouver à quel virus on a affaire. Une variante d’Ebola, le RUV. Le truc habituel. On saigne de tous les orifices. Les organes sont désintégrés, et on meurt. Avec des nombres ? C’en était, il y a ans, quand on les a séquencés, et oubliés dans un entrepôt. Mais les temps ont changé. On peut maintenant fabriquer un virus synthétique, à partir d’une formule et de séquences génétiques trouvées sur le net. Je vous le répète. Tout allait mieux avant internet. C’est grave ? Plutôt, mais on a une bonne nouvelle, ce virus ne se transmet que par contact et il est trop virulent pour créer une pandémie. Une façon gentille de dire que les gens meurent trop vite pour contaminer. C’est absurde, Jeu de Fille. Victor en terroriste ? C’est un col blanc, pas un meurtrier de masse. On l’a forcé, peutêtre. C’est peutêtre son gros coup. Si c’est un terroriste, il y avait des virus bien plus méchants à voler dans cette base de données. Ce virus est tactique. C’est l’arme parfaite. Il vaut des millions, si tu trouves le bon acheteur. Il ne veut pas s’en servir. Il veut le vendre. Il doit le fabriquer d’abord. Il n’existe qu’un endroit qui ait les équipements requis pour fabriquer un virus. Bien. On ne laisse pas la porte ouverte avec autant de matériel.



Remonter