PUB





TOUCHES:

Karate Singe, Karate Singe jeux, Jeux de Karate Singe en ligne, Jeux de Karate Singe gratuits en ligne

Je veux pas me faire mordre par un pit-bull. En ans, pas une morsure. On n’est pas des dompteurs. On est “contrôleurs sanitaires”. Moi, j’ai une amie pute qui se dit “conseillère conjugale”. Vas-y mollo. C’est pas un chien de combat. Il est pas plus méchant que toi. Pas de collier, on l’embarque. C’est le règlement. Le règlement, je le connaissais déjà quand toi, tu chiais dans tes couches. Pas de collier. Ici, ils ont pas les moyens. Mais t’as l’air bien soigné, hein, mon toutou ? Je t’emmène à la fourrière. Et si personne ne te réclame, je t’adopterai. Encore ? T’en as déjà une dizaine ! Et alors ? J’en aurai peut-être cent. Je préfère les chiens aux gens, et de loin. Allez, fais-moi plaisir. Embarque-le. Où on emmène mon chien ? A la fourrière. Soucie-toi plutôt de ton sort. Et lui, c’est le bon ? C’est son ami. Merde. Enfin, on se rapproche. Une très jolie cuisine, une salle de bains fonctionnelle et un igloo dans la cour. C’est renversant ! Bravo, Lisa ! Vous faites des prodiges ! Où t’étais passé ? Vic a appelé deux fois. Mille fois merci. De rien. On file. T’as vu le trombinoscope ? Bouge pas. Je l’attrape. Non jeux pas encore. Le chien ? Eh bien, figure-toi jeux qu’on l’a raflé. C’est ton patron ? Il est fumasse ? Elle. Ouais, elle est en pétard. Bonsoir, Dutch. Salut, Victoria. On a un tout petit problème. T’as le blé ? Non, pas encore. Mais mes gars s’en occupent. Tu devrais venir avec moi pour en parler avec Iva. Vous l’aviez ligoté ? Il voulait appeler la police. On s’est dit qu’il valait mieux pas. Ils ont raison. Et maintenant ? On récupère le clebs. Exact. La fourrière, c’est pas ouvert h sur . Suffit d’y aller et de se faire ouvrir la boutique. Pas tous à la fois. Vous deux. Reste ici. Dis à Vic jeux qu’on a le blé, quasiment. C’est parti. Fâcheux début en Amérique. Je connais jeux Ce n’est pas toujours comme ça. Quand ce sera fini, Andy t’emmènera te distraire. Tiens, à Disneyland ! Ce n’est pas de gaîté de coeur qu’on t’a ligoté, mais ça vaut mieux en attendant que ce soit fini. J’ai débarqué dans un pays de fous furieux. J’ai une idée ! Je te prédis l’avenir et je te fais de la magie. Ça passera le temps. Je vais chercher mon matériel et mon jeu de tarots. De tarots ? Pour lire l’avenir. Comme la chiromancie. A Vegas, une femme m’a lu dans la main. Elle m’a dit que j’allais toucher du fric. Et alors ? Je lui ai fauché dollars. Mais j’y crois pas des masses, à ces histoires. Moi non plus, mais c’est marrant. La semaine dernière, je me suis tiré les cartes. J’aurai une vie brève et des désirs inassouvis. Comme nous tous. Tu les connais toujours ? Qui ça ? Ça arrive jeux oui. Tantôt on les connaît, tantôt, on a juste jeux le nom et l’adresse. Ici, L.A. Rick Banston, au micro de Radio Bla-Bla. Appelez-nous pour répondre à la question de ce soir. Pour quel motif seriez-vous prêt à tuer ? Pourquoi tueriez-vous ? Un premier appel. Salut, Rick. Pourquoi tuerais-tu ? Par amour. Si celui que j’aime m’abandonnait, je serais prête à tuer. Toi, on a dû te plaquer, ma cocotte. Au suivant ! Pourquoi je tuerais ?



Remonter