PUB





TOUCHES:

Kaban De L’Hippodrome, Kaban De L’Hippodrome jeux, Jeux de Kaban De L’Hippodrome en ligne, Jeux de Kaban De L’Hippodrome gratuits en ligne

Kaban De L’Hippodrome Je n’essaye de convertir ni vous, ni personne. Quelque chose me tracasse. Pourquoi avoir décidé de partir avec le barbare qu’elle a tué ? Pourquoi voulezvous le savoir ? Par curiosité ? Hier soir, vous avez prié, et ce matin, vous étiez prête à partir avec M. Chang. Un être humain n’est pas capable d’un tel revirement en six heures. Bien que cela ne regarde que moi, je vous le dis si vous jurez de ne pas le répéter. Bien sûr. C’est uniquement pour ma personne. Il allait ôter au Capitaine Harvey l’usage de la vue. Je n’avais pas le choix. Le Capitaine le saitil ? Agitil comme si c’était le cas ? Certainement pas. Je reviens sur ma promesse. Il faut qu’il sache. Vous ne ferez rien de tel. Cela m’est étrange de parler avec vos mots, mais c’est une question de foi. Voyezvous, il y a longtemps, nous nous sommes aimés. Nous nous sommes séparés et j’ai détruit ma vie car je voulais plus que de simples mots d’amour. Depuis, je n’ai pas changé et lui non plus. Vous l’aimez toujours, n’estce pas ? Oui. Vous aimetil encore ? J’en doute. Vous avez raison. L’amour, tout comme la religion, ne valent rien sans la foi. Je suppose que je n’arrangerai rien. Non. Avezvous réussi à la percer à jour ? Assez pour comprendre qu’elle en vaut comme vous. Je ne me surestime pas, mais qu’atelle dit qui vous rend si catégorique ? Elle m’a fait promettre le silence, surtout devant vous, mais j’ai la liberté de dire que vous êtes un grand crétin. Soit, vous accordez beaucoup de foi aux dires de Shanghai Lily. Vous, les scientifiques, me considérez comme un obscurantiste fanatique, mais je préfère une once de ma foi à tout votre scepticisme. SHANGHAI EXPRESS QUATRE HEURES DE RETARD Tu n’aurais pas une cigarette, Doc ? Tu as l’air nerveuse. Tu ferais mieux d’aller dormir. Pourquoi seraisje nerveuse ? Tes mains tremblent. C’est parce que tu m’as effleurée, Doc. Je voulais te parler. M. Carmichael m’a appris que tu avais prié pour moi. J’ai du mal à associer cela à ton geste de ce matin. Mais si tu as prié pour moi, ce dont je doute, me diraistu pourquoi ?



Remonter