PUB





TOUCHES:

Guerre camion, Guerre camion Jeux, Jeux de Guerre camion en ligne, Jeux de Guerre camion gratuits en ligne  Tu restes ici ? Oui, de mon plein gré. On m’a amené ici. Pour me faire des électrochocs. – Moi aussi. – On ne sent rien. Quelle chance ! Juste un peu d’étourdissement. Ça efface la mémoire. Attention ! Ils savent ce qu’ils font ici. C’est l’essentiel. Guerre camion pas… qu’il faut de la discipline. Il faut se discipliner. Regarde-moi. Je vais mieux. Je vais sortir bientôt. Ce que j’aime ici… c’est qu’on ne vous traite pas comme un gosse… mais comme un adulte. Quand on commence à s’énerver, on perd ses droits. C’est comme dans l’armée. Si on se rebelle… ce qui arrive souvent… ça finit où ? Au trou. Rien de tout ça ici. On vous donne une chance. Il faut en profiter. Tu n’as pas fini de balayer ? Presque. On va faire un petit tour ? Oui, pourquoi pas ? Ils n’aiment pas ça. Qui ? Le personnel. Pourquoi ? C’est un peu risqué. Supposons que nous ayons une attirance l’un vers l’autre. Cela ne concerne que nous. Oui, mais ici on est malade. On est à leur charge. Il faut respecter leur point de vue. On ne peut pas s’amuser comme dehors. Je ne m’amuse pas dehors. Allons ! Je parie que si. Je parie que tu te donnes à tous les hommes. Ça te fait rire mais j’en suis sûr. J’ai pas raison ? Il n’y a rien de méchant. Je ne suis pas dévergondée. Demain. – À la même heure. – D’accord. Faut rien dire. Ça reste entre nous. On fera un petit tour. Je ne dirai rien à personne. J’ai un mot à vous dire. À quel propos ? Guerre camion éclaircir les choses. De quoi s’agit-il ? À propos de Jeux. Il va sortir bientôt. Je sais. Il me l’a dit. Vous êtes devenus amis, alors. Pas vraiment. Tant mieux. Ce n’est pas vraiment comme il faut, Jeux. Non ? Vous le savez bien. Vous parlez comme ma mère. Pas de quoi avoir honte. Asseyez-vous. On veut pas que vous soyez dupe. Je sais ce que je fais. Je n’ai pas dit le contraire. Ai-je fait quelque chose qu’il ne fallait pas ? Non, un peu volontaire peut-être… un peu irréfléchie. Ah bon. Vous voyez, Jan, c’est un peu différent à l’hôpital. J’ai entendu dire que Paul… après vos petites promenades, n’est plus tout à fait le même.



Remonter