PUB





TOUCHES:

Frogout Aventure, Frogout Aventure jeux, Jeux de Frogout Aventure en ligne, Jeux de Frogout Aventure gratuits en ligne

Ils veulent que je me retire et que je profite de mon cancer ailleurs. Les enfoirés. Vous ne m’avez rien dit de votre cancer. L’ennui avec Ray, c’est qu’il a un alibi. Vous avez une famille ? Ray prétend qu’il était avec… Bobby. Bobby. Quoi ? Vous avez quelqu’un dans votre vie ? Non. Pas de femme ou… J’ai une fille à Corpus. Elle vous aide ? Elle ne sait pas. Que pourrait-elle y faire ? Peu importe, Ray prétend qu’il était avec cette fille, Leila, quel que soit son nom, et elle l’a confirmé. Sa tante l’a appuyée. Qu’allons-nous faire ? Ça dépend à quel point vous voulez que justice soit rendue. Vous me comprenez ? Je ne peux pas manger. Je vais vomir. Comment y arriver si vous ne mangez pas ? Parfois je réussis, d’autres fois, non. Cet endroit est affreux. Je veux que vous mangiez quelque chose. Laissez-moi vous poser une question personnelle. Officieusement, entre vous et moi. Que voulez-vous que je fasse avec Ray Marcus ? Que pouvez-vous faire avec lui ? Tout ce que vous voudrez. Mais je croyais que vous aviez dit… Écoutez, je n’ai rien à perdre. Je ne laisserai pas cet enfoiré de procureur bousiller ma dernière affaire. Et je ne resterai pas là à regarder un meurtrier en liberté. J’ai vu trop de tarés comme Ray Marcus s’en tirer au cours des années. Alors, voulez-vous qu’on oublie les procédures dans cette affaire ? Oui. Vous en êtes sûr ? Oui. Ici Andes. C’est une blague ? Très bien, merci. Ray vient d’arriver au bar Le Campement. Je vais laisser cet idiot s’enivrer tout doucement, et ensuite, je vais lui botter le cul jusqu’à mon chalet. Je veux que vous veniez avec moi. On va le garder un bout de temps, on va le tabasser, on va être un peu rude, on va le faire souffrir. Ensuite, on verra ce qu’il fait. Vous aimeriez ça ? Tu dois comprendre que ça ne va pas. Nous, ça ne va pas. On est trop différents. On n’est pas fait l’un pour l’autre. Susan, arrête. Pas fait l’un pour l’autre ? Non, c’est vrai. On est parfaits l’un pour l’autre. Non, c’est faux, Edward. On est peut-être parfaits l’un pour l’autre dans un autre monde, mais je vis dans le monde réel, j’ai besoin d’une vie plus structurée. D’un avenir plus structuré. Hé. Je ne peux pas être celle que tu voudrais que je sois. Tu l’es. Tu l’es. Je n’y arrive pas. Hé, non, arrête. Je voulais vraiment être cette personne que tu croyais que j’étais, vraiment, mais ce n’est pas moi. Je suis cynique et pragmatique. Écoute… Non, c’est vrai. Je suis réaliste. Tu as peur. Non, je n’ai pas peur. On en a parlé souvent. Je n’ai pas peur. Je n’ai pas peur. Je suis malheureuse. Très bien. Je suis vraiment, vraiment malheureuse. Tu es tellement… Tu es tellement merveilleux, sensible, romantique, et… Faible. C’est ça. Quoi ? Je n’ai pas dit que tu étais faible. Tu l’as dit plusieurs fois par le passé. Pas faible. Tu l’as déjà dit, pourquoi ne pas le redire ? Faible. Je n’ai pas dit que tu étais faible. Je n’ai pas dit que tu étais faible. Est-ce que tu m’aimes ? LÀ n’est pas la question. Mais oui. LÀ n’est pas la question. Oui ! Non. Tu n’as pas répondu. Oui, je t’aime.



Remonter