PUB





TOUCHES:

Fort Motocross De La Montagne De La Folie 3, Fort Motocross De La Montagne De La Folie 3 jeux, Jeux de Fort Motocross De La Montagne De La Folie 3 en ligne, Jeux de Fort Motocross De La Montagne De La Folie 3 gratuits en ligne

à la fois radio l’Orientale reste à vos pieds, comme une petite tigresse amoureuse radio Ça fait quinze ans qu’il nous parle de l’Orient ! Qu’il y reste ! Veux-tu me présenter ? Quel joli visage ! Tenez bon avec ce cabotin-là ! Je vous le dis dans son intérêt à lui, et non dans le vôtre radio Elle est soumise, dans son esprit et dans sa chair. Entièrement. Je vous présente mon ami radio dont je vous ai parlé. Et sa fiancée radio Je partage vos idées sur la femme radio Nous avons à apprendre de ces femmes de l’Orient, elles sont restées près de la nature, contre des siècles de civilisation. “Civilisation” ! À quoi elle vous sert ? Quoi encore ? Elle sert à ne plus savoir faire l’amour. Chacun parle de ce qu’il connaît ! Je vous envie énormément. J’ai lu vos récits à travers le monde. J’aimerais beaucoup voyager ! On a la possibilité de rencontres exceptionnelles radio J’aimerais avoir des enfants de toutes les couleurs radio comme un bouquet ! C’est tout ce que tu as à dire ? Quelle galerie aux souvenirs ! Croyez-vous qu’on puisse se contenter de souvenirs ? J’ai des projets ! C’est la fiancée de notre ami ? Vous êtes méridionale ? Il est admirable ! Il a écrit des dizaines d’ouvrages radio et il garde sa candeur d’enfant. D’où lui vient tant d’optimisme, tant de foi ? J’aime bien qu’il vienne ici radio Je me demande même si je ne l’envie pas. Tu as un très beau Morandi. Je l’aime beaucoup. Les objets baignent dans le rêve radio et cependant ils sont peints avec une matière qui les rend radio presque tangibles. C’est un art où rien n’a été laissé au hasard. Tu as deux amours radio et tu ne sais pas choisir : journalisme ou littérature. Méfie-toi de la prison ! Reste libre ! Disponible. Comme moi. N’épouse rien, ne choisis jamais. Même en amour, il vaut mieux être choisi. J’ai lu vos poèmes radio je rêvais d’en écrire. Je les aime : forts, clairs radio Pas d’une femme. Qu’est-ce que tu sais des femmes ? C’est l’art que je préfère, qui servira demain. Art clair, net, sans rhétorique. Qui ne ment pas. Qui ne flatte pas. J’ai un métier qui me déplaît mais radio je pense à demain radio Nous devons songer au lendemain radio sans oublier de vivre aujourd’hui. Si on vit intensément radio dans la plénitude de l’esprit, chaque instant compte pour une année, et chaque année nous rajeunit de cinq ans ! Ce soir, vous êtes un oracle ! Un oracle radio alcoolique ! Vous pensez trop à l’avenir. Mais toi, si différente, que fais-tu de tes jours ? Je veux dire : qu’est-ce que tu aimes faire le plus ? Mais radio je ne sais pas. Et vous ? Moi, je le sais fort bien. Trois grandes évasions : fumer, boire, coucher. C’est ça, ta sagesse ! Tu lis mes vers, mais tu ne m’as pas comprise. Tu es un primitif. Aussi primitif qu’une flèche gothique radio Tu es si grand que tu ne peux plus entendre aucune voix de là-haut. Tu te l’imagines ! À ma véritable taille radio je ne suis pas plus haut que ça radio Aussi primitif qu’une flèche gothique radio Tu es si grand que tu ne peux plus entendre aucune voix de là-haut. Tu te l’imagines! À ma véritable taille,



Remonter