PUB





TOUCHES:

Ferme Frénésie Temps, Ferme Frénésie Temps jeux, Jeux de Ferme Frénésie Temps en ligne, Jeux de Ferme Frénésie Temps gratuits en ligne

..les rois, les empereurs et les généraux, ..je mets tout ça dans le même sac. On frappe. Entrez. Fanfan s’est fait mal à une patte. Oh, mon Dieu! Ce n’est rien. C’est grâce à Rodolphe et à son ami, ils m’ont porté. Merci, monsieur. C’est rien, maman. Oh, mon Dieu! Si Fanfan ne peut plus travailler, ..comment va-t-on faire? J’ai déjà un loyer en retard. J’ai beau travailler nuit et jour, à moi seul, je n’y arriverai pas. Je ferai patienter la propriétaire. De l’eau chaude pour l’éclopé. Si vous avez besoin d’autre chose, n’hésitez pas. Merci, Rodolphe. On reviendra te voir demain. Promis? Juré. Monsieur. Rodolphe a flanqué une de ces raclées aux contremaîtres, ..si t’avais vu ça, pa’! Pour être bons comme vous êtes, vous avez dû connaître la misère. Mais bien sûr. Comme tout le monde. Vous devez être fatigués. Entrez un moment dans la loge. Venez manger un morceau. Non, on ne veut pas déranger. Non, des amis nous attendent. Au revoir et merci. Je connais un quartier où les argousins ne viendront pas. C’est là. J’ai soif. Donne-nous un cruchon de rosé. Tiens, le voilà. Joue-nous quelque chose de triste. T’es jamais venu dans ce quartier? Non, y a pas longtemps que je travaille à Paris. T’es un drôle de type mais tu me plais car tu es courageux. Tu as dû te demander pourquoi je voulais qu’on foute le camp? Oui car la brute qui a frappé Fanfan méritait une correction. Et à qui veux-tu qu’on explique ça? Personne ne nous croirait. Gibier de potence, ce sont les ouvriers. Celui qui lève la tête doit veiller à ne pas la perdre. Il faut mieux aller à tête basse que de la perdre. Pas vrai? J’ai jamais volé. Je suis honnête mais j’ai le sang vif. Salut. Voici un ami. Donne-nous du pâté. C’est moi qui régale. Et un cruchon de rouge. Bonsoir, Chourineur. Bonsoir. Je te croyais aveugle. Je le suis toujours. A l’église, en semaine, y a trop de concurrence. Je deviens.. ..une victime des guerres de l’Empire. Ça rapporte plus. C’est pour une histoire comme celle qu’on a eue sur les quais.. ..où le couteau avait brillé que j’ai fait ans.. ..à l’Ile-de-Ré. C’est loin et c’est long. Salut, Chourineur. Tu le prends? C’est un louis d’or pour un écu. Ça fait cher le kilo de plomb, tu peux les garder. A ce prix-là, t’es difficile. Tiens. Merci. Tu vois, ce qui manque le plus au monde, ..c’est pas l’intelligence et le courage, c’est la bonté. Pour en avoir devant autant de misère, il faut y être passé. Comme nous. Ce sont des enfants abandonnés? Non. Ils sont exploités par une mégère qui les force à mendier. Y a pas une bonne âme qui refuse de donner à un gosse malingre.. ..comme ceux-là. Il faut avoir le coeur mauvais comme la Chouette pour le faire. La Chouette? Elle fournit aussi en filles, la plupart débouchent du quartier. Où peut-on la trouver? La Chouette? T’as de drôles d’idées, toi! C’est la pire ordure que je connaisse. J’ai mes raisons. Si tu y tiens, ..le soir, on la trouve “au Caveau des Chevillards”. On ira après. Nous y sommes. C’est ici. La fin du jour.. ..ou la fin de l’oubli. Rêvons au lendemain. Qu’enfin douce est la vie.



Remonter