PUB





TOUCHES:

Féerique de forêt verte, Féerique de forêt verte jeux, Jeux de Féerique de forêt verte en ligne, Jeux de Féerique de forêt verte gratuits en ligne

.
.  Vous le connaissez bien ? Vous êtes charmante. Il aurait dû me parler de vous. Mais il ne me parle jamais de ce qui le concerne personnellement. Oui, il est très secret. Et de toute manière, vous le connaissez certainement mieux que moi. Je l’ai rencontré quand j’étais adolescente. Ensuite, nous nous sommes perdus de vue. Mais nous nous sommes retrouvés l’année dernière par hasard. Oui, à vrai dire, il avait beaucoup changé récemment. J’aurais dû être plus curieux. Nous nous sommes heurtés. Je m’en veux de ne pas l’avoir amené à s’expliquer. Parfois, on a du mal à s’expliquer entre collègues. Mais, ma parole, vous êtes bouleversée. Vous pouvez tout me dire. Vous tenez beaucoup à lui ? Je l’ai vu plusieurs fois cette année. Je ne m’attendais pas à ce qu’il prenne une telle place dans ma vie. Et dans sa vie à lui, quelle place pensezvous tenir ? Comment le savoir ? Il semble aimer me voir, me parler, mais je me suis aperçue que, si je manquais un rendezvous, il ne chercherait même pas à me joindre ou à donner signe de vie, et nous passerions peutêtre encore  ans sans nous voir. Avec lui, on n’est jamais certaine de quoi que ce soit. Vous savez, ce n’est pas sorcier à deviner. Je crois que vous aimez cet homme. Pardonnezmoi d’insister. Davenne connaîtil vos sentiments pour lui ? Saitil que vous l’aimez ? Estce que ça changerait quelque chose ? Jeux de Fille Davenne est un homme comme les autres. Il a besoin d’aimer et d’être aimé. S’il prétend s’accommoder de la solitude, il se ment à luimême. Personne, entendezvous, personne n’aime vraiment la solitude. Faiteslui connaître vos sentiments. Bougez. Agissez. Ne laissez pas le malentendu s’installer entre vous. Qu’estce que c’est ? Vous m’apportez encore à manger ? Je vous ai dit que je n’ai pas faim, Mme Rambaud. Non, c’est Mlle Jeux de Fille qui vous demande au téléphone. Je ne veux pas lui parler. Je ne veux parler à personne. Je n’ai besoin de rien. Et puis, je suis indépendant.



Remonter