PUB





TOUCHES:

Jeux de Fée Slacking Le temps Aventuras en ligne, Le meilleur et le beau jeu gratuits en ligne

Non, écoute. Je suis seulement une secrétaire. Je ne me vois pas fuir la police ou me faire tirer dessus. Vivant cacher je ne sais où, au Cambodge, ou dans un autre pays sans extradition, non. Il vaut mieux que je reste. Et quand la police viendra, je leur dirai… que j’ai fait ça parce que j’avais le syndrome de Stockholm. Ça me servira de circonstances atténuantes. C’était ça, non ? Stockholm. Quoi ? Ça peut être bien. Si tu viens avec nous, je ne sais pas, tu pourrais t’appeler Stockholm. Je n’en sais rien moi ! Sors. Ouvre. Entre. Nous étions tous épuisés. Par la fatigue, le stress, ou l’angoisse d’avoir passé des années avec un secret qu’il devenait de plus en plus difficile de garder dans cette ambiance pesante. Et tous, tôt ou tard, avons perdu la tête. Sauf Berlin, qui fût le seul à suivre scrupuleusement notre protocole de repos. Alors que nous, nous étions sur les nerfs. J’ai tenté d’être bonne. Je voulais vous donner tout ce qu’on vous avait promis. Vous libérer de Berlín, que tout ça ait un sens. Qu’après avoir perdu tout ce que j’ai perdu, que ça puisse avoir un sens. Je suis une bonne personne. J’ai été bonne. Et le monde me crache à la gueule. J’ai tenté de vous donner de l’espace et vous me l’avez fait à l’envers. Berlín. Berlín. Ça fait plus d’une heure et demie. Tu n’as jamais eu envie de me tuer pendant que je dormais ? Pas un petit peu ? Eh, tu rigoles. Ça veut dire que tu n’as plus peur de moi ? On va dire que la dose d’anxiolytiques que je prends l’a neutralisé. Si tout se termine bien, chose peu probable si je ne reprends pas les reines, mais… Si tout se termine bien, j’aimerai te proposer un marché, un pacte romantique. D’ici quelques jours, je vais t’envoyer un billet d’avion. Pour un endroit lointain. Si tu veux… tu pourras venir me rejoindre. Peu de temps, Beaucoup de désirs. Et ensuite, à la toute fin, tu pourras garder tout ce que j’avais. Ça serait réellement merveilleux que tu tombes amoureuses de moi. Mais je ne suis pas un homme de foi, de fausses illusions. J’ai beaucoup de défauts, je le sais.



Remonter