PUB





TOUCHES:

Jeux de Fast Biscuits Au Beurre D’Arachide en ligne, Le meilleur et le beau jeu gratuits en ligne

Mes problèmes ? Maman, vous savez très bien de quoi nous parlons ici. Tant que vous ne vous en occupez pas Chala doit en supporter les conséquences. On se connaît ? Non, n’est-ce pas ? Alors, je ne vous répondrai pas, par respect pour la directrice et pour Carmela. Qu’est-ce que ça veut dire, enlever Chala de chez lui ? Qu’on doit le mettre en internat, Mercedes. Pas un seul de mes élèves n’est allé dans une maison de redressement et on ne commencera pas avec Chala. Ce n’est pas de ton ressort, Carmela. Aussi longtemps que je suis institutrice, c’est moi qui décide pour mes élèves, sinon, j’arrête. Regarde, grand-mère… C’est beau, hein ? Serrez à droite, s’il vous plaît. Mami, non… nous devons être à l’aéroport heures avant le départ. Mami… Ne t’inquiète pas, ça ne durera pas longtemps. Quel parfum, n’est-ce pas ? Un bel endroit pour faire les adieux. Tu ne viens pas l’aéroport ? C’est mieux dans un endroit comme ici. Grand-mère, ne me laisse pas tomber. Tu m’as promis de venir à Miami à la fin de l’année scolaire. Et quand Camilo pourra quitter l’hôpital… je lui donnerai tes jouets. Mami, comment vas-tu rentrer ? Ne t’inquiète pas. Je prendrai un bus ou un taxi. Dans cet exercice, nous devons compléter les espaces vides. Silence ! Chala, reste tranquille à la fin ! Hé les gars, en sourdine ! Qu’est-ce qu’il y a, Yeni ? Rien, Mme la directrice. Bonjour ! Bonjour ! Comme vous le savez déjà, l’institutrice Carmela doit se remettre d’un infarctus. Alors, voici Marta. Elle est y ! La nouvelle institutrice. Bonjour. Bonjour ! Chala, nous te remercions pour ton accueil enthousiaste. Allez ! Coupe le fil ! Il t’a tué, vieux. Paie. Allonge la toupie. J’ai dit que tu dois donner la toupie. Voici, prends-le ! On se tire, Richard. Sur quoi on jouera la prochaine fois ? Ce que tu veux, plus tard à l’école. Comment ça, tu as peur maintenant ? Du calme, mec. A l’école, je te montrerai. Tu perds et c’est moi qui paie ? C’est quoi ça, mon pote ? Pourquoi pas une revanche ? Tu n’as pas vu le tranchant de sa plaque ? Quel tranchant ? Tu trouves toujours une excuse ! Qu’est-ce que tu fais ici ? Tu ne viens pas à la récréé ? Attends-moi dehors. Moi, je ne viens pas dans ta classe. Hé, mon gars, regarde cette partie… Rends-la moi. Cet œuf est complètement hip ! Allez, rends-le lui ! Vieux, calme-toi. Chala, je peux me défendre toute seule. Je t’ai dit de le lui rendre. J’ai dit, calme-toi. Je n’ai pas peur de toi, vieux… Hé ! Qu’est-ce qui se passe ici ? Allez, vous, retournez dans votre classe. Donne-moi ça. Tu peux dire à ta mère qu’elle vienne le chercher. C’est à moi. Yoan, qu’est-ce que tu caches là ? Rien. Rien ? Laisse-moi voir. Et ces cartes ? Elles sont aussi à toi, Maria Paula ? Ne les amène plus ici. Je ne les emmènerai plus avec moi. Donne-les moi, Chala. Pourquoi ? Pour que ma mère doive venir les chercher ? Je ne vais pas le demander deux fois. Maintenant, tu viens avec moi ! Chala, allons-y ! Chaque année, j’ai un Chala… Qu’est-ce qu’il y a encore, Chala ? pour aucun d’entre eux, je n’ai baissé les bras… parce que, au fond de leur cœur, ils ne sont tous que des enfants. Un enfant a besoin de quatre choses : un foyer, une école, de la sévérité et de l’affection. Lorsqu’ils sortent, ils sont dans la rue et un enseignant doit savoir ce qui les attend dehors. Avant, c’était clair et plus simple. Je savais à quoi je devais préparer les élèves. Aujourd’hui, je ne sais plus qu’une chose : à quoi je ne veux pas les préparer. Allez, allez, avancez ! N’aie pas peur ! Peur de quoi ? , le train arrive ! Accélère, mec ! Attention ! Là ! Il arrive ! Tirons-nous, vieux ! Sautez ou c’est nous qu’il aplatit ! Chala, saute ! Du calme, les gars ! Là, elles sont super tranchantes, mec ! Oui, frère, comme des lames de couteau. Des vrais bords tranchants… Le garde-voie arrive ! Hé Pipo, regarde, c’est Yeni ! Aborde-la dès maintenant. Un pigeon si je la ferre. Ne Joue pas le pote ! Un pigeon si tu la ferres. Bon, alors dis déjà adieu à ton pigeon voyageur. Si elle te remballe, tu me dois un pigeon. Pari tenu ! Vas-y, Pipo ! Qu’est-ce que tu fais ici ?



Remonter