PUB





TOUCHES:

Euro Attaquant 2012, Euro Attaquant 2012 jeux, Jeux de Euro Attaquant 2012 en ligne, Jeux de Euro Attaquant 2012 gratuits en ligne

Euro Attaquant 2012 Je vais vous faciliter un peu les choses. C’est la cinquième école où je vais depuis l’âge de ans. Mon père et moi, on déménage souvent. Alors, j’ai carrément jeux l’habitude. Vous embêtez pas à essayer de retenir mon nom, parce que je sais que je ne retiendrai pas le vôtre. Surtout, me parlez pas, on sera pas amis. J’ai ni “chat”, ni tweet, ni Facebook et y a aucune chance, vraiment aucune, que je lise vos blogues. Et ce que vous pourrez penser, dire ou faire n’aura pas d’importance, parce que ce sera du déjàvu alors jeux C’est vrai que je viens d’arriver, mais jeux je crois pas qu’il y ait dans cette pièce beaucoup d’originaux. Et le temps que vous ayez réussi à trouver des trucs intéressants sur moi, j’aurai déménagé. Ça vous va ? Très impressionnant. Alors, nous allons passer à l’autre nouvel élève, Vincent Cooper. Quoi, vous plaisantez ? Y a rien à dire après ça. Merde. Brûlons la sorcière Brûlons la sorcière Je ne suis pas une sorcière. Non ! Brûlons la sorcière Je ne suis pas une sorcière. Ça va ? Quoi ? Estce que ça va ? Pourquoi estce que t’es pas en cours ? Parce que je me suis perdu. Je trouve pas les maths. Tu sais où c’est ? Non. Non. Je jeux moi aussi, je suis perdue. Attends, tu veux qu’on se prenne un café ? Maintenant, là ? Non, on a cours. Bien, tout à l’heure. Non. Pourquoi ? On est nouveaux, tous les deux. On connaît encore personne. Ce que j’ai dit tout à l’heure en cours, je l’ai pas dit pour rien. J’ai vraiment pas envie de connaître les gens d’ici. Alors, chérie, comment ç’a été ? Je crois qu’il y a quelqu’un qui me suit. Qu’estce que je dois faire ? Attends. Surtout ne reviens pas ici. On va se retrouver quelque part. Au centre commercial. Et là, on verra bien. D’accord. On a qu’à se retrouver au Happy Burger. J’y serai dès que je pourrai. Tu crois que quelqu’un est au courant ? Non. Personne ne sait. À tout de suite. Je t’aime, papa. Moi aussi, je t’aime. Joyeux anniversaire ! Sharon ? Sharon ? Quoi ? Monsieur, s’il vous plaît ? Attends ! Papa ? Papa ! Sharon ? Sharon, attends ! Sharon ? Vous approchez pas de moi ! Vous approchez pas de moi. Tout va bien. Non, tout va pas bien. En fait, rien ne va. Qui êtesvous ? Je m’appelle Douglas Cartland et je suis détective privé. Qu’estce que vous me voulez ? On me paie pour retrouver des gens. Quelqu’un jeux veut te retrouver, Sharon. Je m’appelle pas comme ça ! Tu es Sharon Da Silva. Ou en tout cas, c’est ce que tu crois. Je te suis depuis que t’as quitté Portland. Avec Harry, vous avez échappé à la police, mais je vous ai trouvés. Ce que mon père a fait, il l’a fait en légitime défense. Je me fiche de savoir qui il a tué. Je veux t’aider, c’est tout. N’avancez pas ! Pourquoi ? Parce qu’avant, je ne savais pas pour qui je travaillais. Maintenant, je le sais. Ils se font appeler l’Ordre de Valtiel et ils te veulent, toi. Vous mentez ! Tu ne comprends rien. Ils savent où tu te caches. Je leur ai dit où tu étais. Ils arrivent. Il faut que tu te sauves. Justement, c’est ce que je vais faire. Vous approchez pas ! Dans tout ce que ton père t’a dit, il n’y a rien de vrai.



Remonter