PUB







TOUCHES:

Dragoniada Aventure, Dragoniada Aventure jeux, Jeux de Dragoniada Aventure en ligne, Jeux de Dragoniada Aventure gratuits en ligne

Vous avez l’argent ? Bien sûr. Voilà. Merci. Arrêtons ces conneries. Prépare-toi, car notre gars est là. Si tu ne prends pas mon bras… Prends mon bras. Bonsoir. Comment ça va ? Tu dois être le petit remplaçant de LeBron. Oui ? LE VRAI MÉCHANT DIABOLIQUE Bienvenue dans la partie, monsieur… Hart. Je m’appelle Kevin Hart. Ou peut-être est-ce Bond ? C’est un peu mêlant. Il est si petit. Quoi ? Qu’est-ce qu’il a dit ? D’accord, Kevin. Qu’as-tu dit ? Ne le laisse pas te déconcentrer. D’accord ? Allez. Bonne chance. La chance est pour ceux qui sont… Pas maintenant, Kevin. D’accord. Pas maintenant. Vas-y. Whisky, s’il vous plaît. FRANK LE BARMAN Tout de suite. DON L’AGENT RIVAL Voilà. Je n’en ai commandé qu’un. Je sais. Le jeu est le poker illimité. Cinq cartes communes. Deux dans le trou. Pardon, quoi ? Deux cartes dans le trou. Aucune carte n’ira dans mon trou. J’ignore quel est ce jeu, mais on ne va pas y jouer. Non, monsieur. Je vais sortir cinq cartes, puis deux autres plus tard. Parlez plus lentement. La mise minimale est d’un million. Les relances commencent à $ et à $. Le gagnant empoche tout. Il n’y a rien pour le deuxième. Bonne chance à tous. C’est une honte que tu boives seule ce soir. C’est une honte, j’ai dit. J’ai entendu. Je mise $. Je me couche. Cinquante mille, à vous, M. Hart. Cent mille dollars. Tu es sérieux ? Tu n’as même par regardé tes cartes. Je n’ai pas besoin. Je lis dans tes pensées. Je sais que tu n’as rien. Qu’a-t-il que je n’ai pas ? Tout. Regarde-le. Il est super intelligent. C’est quoi, ça ? Cinq mille. Cinq mille ? Bon, je vais compter. Cinq, dix. Les noirs valent combien ? Pas besoin. Vous avez les bleus. Il est charmant. Pourquoi pas deux jetons bleus ? C’est pareil. Je pensais qu’on jouait une main, lui et moi. Petit avorton. Il est charismatique. Merde, vous m’avez enlevé mon iPhone. Pas besoin de calculer. Rajoute un jeton bleu. Je dois recommencer. Chaque fois que tu me parles. Tu sais quoi ? Je comprends. Et tout n’est pas petit chez lui. Comment cet idiot est-il entré ici ?



Remonter