TOUCHES:

Dragon Rush Courses Aventure, Dragon Rush Courses Aventure jeux, Jeux de Dragon Rush Courses Aventure en ligne, Jeux de Dragon Rush Courses Aventure gratuits en ligne

Du champagne, alors ? Du champagne. Tu te laisses faire depuis le début parce que je suis malade. La maladie, ça sert à faire culpabiliser les autres. C’est drôlement pratique. Maintenant, ne te laisse plus faire. Vas-y. C’est un jeu. Ce que tu ne m’as pas dit, envoie-le. Et bien fort. Pourquoi te dire des choses que je ne pense pas ? Tu commences très mal et très lâchement. Bon. Laisse-moi chercher. Tu te débarrasses de ta mère, fin du premier acte. Ça prend une bonne tournure. Mais ce n’est pas tout à fait vrai. On peut dire que c’est elle qui m’a attirée ici pour te surveiller, t’empêcher d’aimer l’autre dame. Puis tu t’es débarrassée de l’autre dame. Fin du deuxième acte. Peut-être. Et puis de ton mari. Ça doit être le troisième acte. On dit que c’est le troisième acte. Maintenant, tu ne sais pas comment te débarrasser de moi. À quelle sauce tu vas me manger. Ça, je vais te manger, c’est sûr. Tu crois que tu vas réussir à remettre de l’ordre dans ta tête ? Il suffisait de boire un peu de champagne. C’est drôle, je pensais à la rencontre avec Jean-Marie, quand il a fallu te dire qu’un autre homme existait. Ça n’a pas été facile. Et toi, tu n’étais pas content. Après, tu l’as rencontré, il t’a fait son numéro de charme, et tu étais moins jaloux, semble-t-il. Dans le fond, tu es toujours aussi jaloux. Tu nous em s tous avec cette histoire de danseuse pour qu’on te revienne, et pour que moi, je te revienne. Si tu réfléchissais, au lieu de hausser intérieurement les épaules, tu saurais que c’est vrai. Mais non, ce n’est pas vrai. Si, c’est vrai. Si, c’est vrai. Crois-moi, c’est vrai ! Donne-moi une gifle. Allez ! Arrête. Allez ! Oui, oui, oui ! Arrête. Bataille-moi ! Bataille-moi ! Arrête ! Tu vas me faire mal Radio parce que je suis ta toute petite fille Radio et que personne ne m’a jamais fait l’amour. J’ai mal aux reins. J’aurais trouvé de l’eau de Javel, je l’aurais utilisée pour me laver. Ce qui s’est passé Radio ne se reproduira pas. Ne te rends responsable de rien. On rate la première marche, et puis Radio on ne fait que glisser, se casser la figure. Maintenant, tu vas faire partie plus fort de ma vie. C’est beau, ici. C’est beau, d’être avec toi. Je te demande de ne pas avoir honte. Même si je vais en être malade cette nuit. Et toi aussi, certainement. Ne regrette rien, même cette sauvagerie. On ne pouvait pas trouver autre chose. Il faut vaincre cette honte et se souvenir de cette nuit comme une grande et belle nuit. Et aplatir ce sale sentiment de honte, même s’il va commencer par nous mettre au tapis. Il faudra s’en relever. Tu me promets ? C’est bien ce que je voulais. La soeur, elle descend, elle fait un enfant. Et moi, je remonte. J’ai retrouvé l’homme d’où je viens. Je ne voulais pas continuer la chaîne. Maintenant, je vais peut-être pouvoir. Si je ne vais pas bien, je viendrai dormir avec toi. Mais je ne crois pas que je pourrai. Et toi aussi. Appelle-moi, si tu vas trop mal. Bonne nuit. Si j’avais voulu tout cela Radio avec toute ma conscience, j’aurais voulu que ce soit un émerveillement.



Remonter