TOUCHES:

Dragon Ball Z La dévolution Aventure, Dragon Ball Z La dévolution Aventure jeux, Jeux de Dragon Ball Z La dévolution Aventure en ligne, Jeux de Dragon Ball Z La dévolution Aventure gratuits en ligne

peux pas blairer Bush. Mais il s’agit pas d’être pro-guerre. La guerre est une réalité. Il s’agit d’être pro-pognon. Plus Efraim parlait, plus ça se tenait. Et, comparé à mes autres perspectives, c’était l’occasion de toute une vie. Mon seul souci, c’était : Je dis quoi à Iz ? Je trouve que c’est une super idée. Alors, j’ai menti. J’ai toujours cru dans ce business. Je lui ai dit qu’Efraim avait des contacts au gouvernement. Et qu’au lieu de vendre des draps à des maisons de retraite radines, on en vendrait à la très dépensière et très fortunée armée US. C’est une idée géniale. J’étais obligé de mentir. Iz détestait la guerre. Elle avait deux cousins qui servaient en Irak. Elle détestait aussi la montagne de draps qui occupait la moitié de notre appart. J’ai passé semaines à me former au commerce des armes. Le FN FAL Herstal .. Belge, mais fabriqué sous licence partout. Sur ces conneries, Efraim savait tout. Marques, modèles, poids, lieux de fabrication. Y a un embargo sur les armes chinoises depuis Tian’anmen. Et s’il y avait un biais à exploiter, il le savait aussi. Il faut lire entre les lignes. Tout l’argent se gagne entre les lignes. J’avais passé la journée sur le site du gouvernement, à chercher des contrats négligés où on pourrait s’incruster. Je crois que j’ai un truc. Georgia, je te rappelle. Et là, en pleine nuit, on revenait au bureau pour passer des coups de fil. Et nouer des liens avec des fabricants d’armes dans toute l’Europe de l’Est. Non. David Packouz d’AEY. Pour Iz, on était en téléconférence avec des drapiers au Pakistan. On appelle les mecs comme nous des chiens de guerre. Des charognards qui s’enrichissent avec la guerre sans mettre un pied sur le champ de bataille. C’était censé être péjoratif, mais ça nous plaisait bien. Espèce de connard de mes deux ! Coule, enfoiré ! Très joli. Ralph Slutsky était le partenaire silencieux d’Efraim. Un businessman local qui dirigeait pressings dans tout Miami. Personne m’a dit que le pistolet était bouché ! Ralph avançait l’argent des contrats contre % de la société. Ou, du moins, ce qu’il pensait être %. On fait l’œuvre de Dieu. C’est vrai. Tout juif a une dette envers Israël. Pour moi, ce n’est pas une dette métaphorique. Ralph pensait qu’Efraim était un juif pratiquant qui ne vendait des armes que pour protéger Israël de ses ennemis. Très joliment dit. Tu as entendu la Paracha de ce vendredi ? Une de mes préférées. Pareil. Ça me rappelle tellement une histoire que j’ai lue sur un jeune homme à Pinsk. Et là résidait le génie d’Efraim. Il devinait qui l’autre voulait qu’il soit et il devenait cette personne. Il en a environ . Tu le sors d’où, ce mec ? Tu te souviens de Victor, en Ukraine ? Celui avec les MK ? Il m’a branché avec une boîte à Chypre, dirigée par un certain Henry Girard. Henry Girard ? Tu le connais ? T’as parlé à Henry Girard ? Plusieurs fois. Pourquoi, qui c’est ? Depuis ces dernières années, ce mec fournit les deux camps de chaque conflit sur le globe. C’est une bête ! Ah bon ? Pourquoi il m’appelle ? Parce que c’est une bête ! Partout où y



Remonter