PUB





TOUCHES:

Disney Princess Back To School, Disney Princess Back To School jeux, Jeux de Disney Princess Back To School en ligne, Jeux de Disney Princess Back To School gratuits en ligne

T’as vraiment tout raté, toi, dans ta vie. C’est odieux. Même pas foutu de garder ta femme ! Mais arrête ! Arrête de me rabaisser tout le temps ! J’ai pas ans, merde ! C’est à cause de toi que Manon Jeux Je les ai vus, je te dis. J’ai vu cette pute embrasser l’autre devant ma porte. Qu’est-ce que vous foutez là ? Je vous ramène votre fils. Il jouait autour de ma voiture. Vous l’autorisez à jouer avec vos armes ? Non. C’est Thomas. Il les change de place. Il fait quoi ? Il raconte n’importe quoi. Arrête de mentir, toi ! On va régler ça tout à l’heure, je te le promets ! Arrêtez de tourner autour de mes gosses. Maintenant, foutez le camp de chez moi. Tout de suite ! Très bien. Des fois, on peut s’ennuyer en désirant ce qu’on ne désire plus. Avec lui, je deviens un personnage de roman, pas une emmerdeuse. Quand je lis, je peux rêver de ce que je veux, de ce qui me terrifie, l’avenir. Je l’aurais désiré même s’il n’avait pas été beau. Jamais l’excitation des mots ne meurt. Paul s’est effondré sous mes yeux, incapable de me protéger, un petit garçon faible, obéissant, dominé par son père. Merde ! Il est temps que je sois moi-même. Je crois que ma vie va changer. Oh, merde ! Oh, merde ! L’inauguration du restaurant. J’ai complètement oublié. Je suis désolée. Pourquoi tu répondais pas ? C’était toi ? C’était moi. Pardon, pardon. C’est pas grave. C’est si passionnant que ça, la vie de Jeux Comment elle s’appelle ? Marion ? Manon. Donne! Donne ! Donne-moi ça ! C’est très intéressant, ce qu’elle dit sur son mari. Elle était parvenue à le convaincre de ne plus payer de loyer pour obliger le beau-père à les laisser vivre ailleurs. Viens. C’est un dur, le vieux. Il s’est pointe avec un fusil, chez eux, et écoute : “Paul s’est effondré sous mes yeux. “J’ai vu un petit garçon faible, obéissant, “domine par son père, incapable de me protéger. “Je ne le désire plus.” Je l’ai vu se faire humilier, hier. T’as dû perdre beaucoup de charme à ses yeux. Tu deviens la femme à abattre. Déconne pas avec ça. J’ai trouvé une maison. Tu aurais du temps pour Jeux Elle a eu son accident mois après. C’est bizarre, non ? C’est bizarre. Oui, c’est bizarre. “Je ne le désire plus.” C’est bien. Enfin, c’est bien Jeux Ton frère tire mieux que moi. Il est à près de sur , et c’est moi, le gendarme. T’as un truc avec les armes, toi. C’est marrant. T’as combien d’armes, ici ? Je sais pas, j’ai pas compté. S’il m’arrive quelque chose, vous saurez qui est le coupable. Arrête. Tu devrais porter des robes, de temps en temps. Ça t’irait bien. Pierre ! Allô ? Max, c’est moi, c’est Judith. J’ai bien regardé les photos que tu m’as données. Le coup n’a peut-être pas été tiré à bout touchant, mais à ou cm. C’est bizarre, dans le cas d’un suicide. Si quelqu’un l’a descendue, il a pu ensuite tirer à blanc dans la blessure avec une arme longue. Un fusil de chasse ? Il laisse le flingue pour faire croire à un suicide. Mais sans le corps, c’est difficile à prouver. Et les résidus de poudre ? Il y en a quelques-uns sur les mains du mari. J’ai retravaillé sur les fringues de Villers.



Remonter