PUB





TOUCHES:

Jeux de Cuisine Spagetti Time en ligne, Le meilleur et le beau jeu gratuits en ligne

C’était ton idée de braquer la Fabrique de la Monnaie ? Non. Elle venait de qui ? De mon père. Il est mort avant de le faire, c’est donc une espèce d’hommage. L’histoire de tes putains de pommes. La putain d’histoire de cidre écologique que tu m’as raconté au lit, c’était l’histoire du braquage. Et je t’ai écouté comme une débile. Tu te ris de moi… Je ne me moque pas de toi. … depuis le début. Je ne me ris pas de toi, regarde le polygraphe, s’il-te-plait. Regarde-le. Mon père avait un fils malade. Et pas un rond. Qu’est-ce que t’aurais fait ? Il passait ses journées à penser braquage, pour payer un hôpital aux USA. Par désespoir, Pour me sauver la vie. À moi. Parce que personne… Personne ne l’aidait. Cet effort lui a valu de se faire tuer. Sur le seuil… d’une banque. C’est la réalité. Je suppose qu’il y a plusieurs visions de la justice. Tu pensais que j’étais une proie facile car j’ai été battue ? Oui. Quand tu as fait fuiter à la presse mon refus de libérer otages pour la seule Alison Parker, tu savais qu’ils allaient me lyncher publiquement ? Que ça allait détruire ma carrière et que ma mère et ma fille allait le savoir ? Oui. Tu as couché avec moi seulement parce que j’étais l’inspectrice en charge, non ? Non. Tu as couché avec moi parce que j’étais l’inspectrice en charge ? Non. Arrête de me mentir, putain ! Je ne te mens pas. Tu veux me faire croire que tu ressens quelque chose pour moi ? Je ne veux rien te faire croire, Raquel, c’est ce que je ressens. Je ne m’y attendais pas, mais c’est arrivé. Ça m’est arrivé, et à toi aussi c’est arrivé. À toi aussi parce que sinon, qu’est-ce qu’on fait ici ? Pourquoi je ne suis pas en cellule ? Qu’est-ce que c’est ? T’es quoi, la folle dans Misery ? C’est ça ? C’est quelque chose qui nous est arrivé à tous les deux, tu comprends ? C’est arrivé à nous deux. Oui, Suárez. Inspectrice, Silene Oliveira s’est échappée. Quoi ? Elle était sur la route. Elle avait demandé à ne parler qu’au juge. Le convoi a été attaqué par un groupe de gens de l’est. Nous avons activé l’Opération Jaula. J’espère qu’ils ne sont pas sorti de l’agglomération de Madrid. Demande immédiatement au juge un mandat de recherche et d’arrêt international. Je veux sous surveillance les gares, aéroports et ports. Et des patrouilles à toutes les frontières. Tokyo s’est échappée. C’est toi qui as permis à une tueuse de s’échapper d’une prison de haute sécurité alors que je te tiens prisonnier ? En vérité, j’avais déjà tout réglé avant de te rejoindre au café. Désolé de vous accueillir comme ça, mais je viens d’arriver. Darko, je suis désolé pour ton frère. Allons-y. Tu as tout réglé au millimètre, pas vrai ? Raquel, je t’ai tout dit. Je suis venu ici sans opposer aucune sorte de résistance. Et si je t’ai laissé m’interroger, c’est parce que… Je voulais être honnête avec toi, je ne supporte plus… de te mentir. Tais-toi ! Je ne voulais pas plus te blesser. Tais-toi ! Tout ça, c’est… Tu vas la fermer, putain ! J’en ai fini de t’écouter. Écoute. À partir de maintenant, tout ce que tu veux dire, tu le diras directement au juge. Lève-toi. Lève-toi, bordel ! Avance. Avance. Avance. Continue d’avancer. Je suis vraiment désolé, Raquel. Continue d’av… Je vais tirer. Je vais… Avez-vous déjà entendu l’expression “se jeter dans la gueule du loup” ? Il y a un appel entrant sur le téléphone d’Alison Parker, d’un numéro inconnu. Localise-le. Allo ? Río, c’est Tokyo. C’est Silene Oliveira. Enregistre et localise l’appel. Où es-tu ? Attends ! Il nous écoute. Je m’en fou, c’est un appel d’amour. Et la police adore l’amour. Écoute-moi. Tu te rappelles la porte qui me permettait de retrouver ma mère quand j’avais peur ? De quelle porte parle-t-elle ? Oui, je m’en souviens. Pourquoi ? Je vais la franchir. Je vais franchir la porte du paradis. Parce que mon ange gardien n’est pas là. Dans une minute. Je t’aime. Je t’aime aussi. C’était quoi cet appel, bordel ? On aurait dit des adieux. Attention, un véhicule non autorisé entre dans le périmètre. Tout le monde à son poste ! Eh, toi. C’est elle. La porte, la porte… Putain, la porte. Attends, attends ! Attention, c’est Silene Oliveira ! Tokyo revient ! Tokyo revient ! Tous au sol ! Il faut ouvrir la porte, putain ! Tirez sur la moto ! Allez ! Il faut la couvrir, putain ! Assaillants en vue, deux. Papa, attention ! Unité , derrière vous, derrière vous ! Putain !



Remonter