PUB





TOUCHES:

Jeux de Cuisine Des Pays: La Turquie Temps en ligne, Le meilleur et le beau jeu gratuits en ligne

J’aurais bien aimé voir ça ! Ce soir, si tu as bien travaillé… Viens m’embrasser. T’embrasser encore ! Ma mère ne m’embrassait jamais, avec toi, ça n’arrête pas. Si tu me touches, je hurle. Ah oui ? Viens m’embrasser tout de suite. Viens m’embrasser. Non ! Viens m’embrasser tout de suite ! Ma chère têtue. Tu n’apparais même plus à l’atelier. T’étais où l’autre nuit ? Je t’ai cherchée partout. Encore en fuite. Camille ? Quand tu t’enfuis, je peux plus travailler. Tu sais pourquoi je m’enfuis ? Oui. Parce que t’es une divinité malfaisante. Ou alors parce que tu veux un contrat devant notaire. Où je déclare que tu seras ma seule élève. C’est insuffisant, tu le sais. Je t’emmènerai en Italie, je te le promets. Et on vivra ensemble et après, je t’épouserai. Ça va comme ça ? Je t’aime avec fureur, Camille. Le contrat. Ecris-le-moi et signe-le maintenant. Allez. On reprend. Ecris. . Elève unique ou exclusive, comme tu veux. Même si je sais que tu ne trouveras pas d’autre artiste aussi doué que moi. . Présentation à toutes tes relations. . Promesse formelle de m’emmener en Italie. . Et après, comme tu dis, tu m’épouseras, autrement dit promesse de mariage. Ecris “promesse de mariage”. Promesse de mariage. Voilà. Et , n’oublie pas de me jurer fidélité. Voilà. C’est signé. Fidélité ne prend pas de “e” à la fin. On voit où t’as des difficultés. Ah, j’oubliais… Tu pourras m’offrir une figurine en marbre, si mademoiselle Camille daigne l’accepter. Je le rajouterai de ma main. Tu viens embellir ma Pensée. Et tu peux me rendre visite fois par mois. Hors contrat, ça n’a pas de valeur. Je sais que tu ne respecteras rien. Ta domestique de Rose est bien trop pratique. Comme tu le dis, aucun risque de tyrannie. Tu as tort. Tu te trompes. Et puisque tu m’aimes avec fureur, tu rajouteras cela dans le contrat. Merci. Plus haut ? Plus bas ? Plus haut. Là. Du plâtre. Mets-le là. Là. Prenez-la. Prenez-la ! Il s’anime… Bientôt tu connaîtras Balzac comme si tu avais vécu des années avec lui. Et toi bientôt, je te connaîtrai ? Tu cabosses bien son front…



Remonter