PUB





TOUCHES:

Course De Haies, Course De Haies jeux, Jeux de Course De Haies en ligne, Jeux de Course De Haies gratuits en ligne

Avez-vous trouvé l’assassin ? Pas encore. C’est pourquoi je veux que vous nous aidiez dans cette affaire. Et comment puis-je vous aider, inspecteur ? En répondant franchement à mes questions. Asseyez-vous. Une cigarette ? Prenez-la. Pour le moment, parlez-moi des personnes qui travaillent dans cette maison. Allo ? Mme Marlene ? Que se passe-t-il ? Oui, madame, j’y serai. Qui d’autre savait que votre femme passait par le parc ? Eh bien, ses collègues au théâtre, notre médecin, et pour finir Lisa. Je lui en ai parlé cette nuit-même où ma femme a été tuée. J’étais avec elle au bureau de dessin peu avant l’arrivée de Mme Marlene. Marlene ? Que savez-vous d’elle ? Très peu de choses. Elle était mariée à un médecin connu. Ou elle l’est encore, je ne sais pas. Le fait est qu’un jour son mari a disparu sans laisser de trace. ” Julie, attendez-moi ici. ” ” Marlene. ” Et quand je suis arrivé Jeux il y avait le corps sans vie de Lisa. J’ai eu peur Jeux Je l’ai enlevé Jeux et vous connaissez le reste. Pourquoi avez-vous quitté votre appartement ce soir-là ? Marlene m’avait téléphoné. Elle avait besoin de moi au défilé, elle était malade et allait voir un médecin. Encore Marlene. Je pense que c’est une pièce très importante de ce puzzle, vous ne croyez pas ? Vous sous-entendez que Jeux ? C’est une possibilité. Venez avec moi, allons à la maison de couture. Julie, qu’est-ce qui se passe ? La mort, la mort. Elle a voulu me tuer, son visage était horrible ! Occupez-vous d’elle, je vais à la maison de couture. Madame Marlene ! Il n’y a personne dans la maison. C’est impossible, je l’y ai vue, elle a essayé de me tuer ! Attendez, maintenant je me rappelle Jeux Il y a un passage secret dans son bureau. Soyez sans crainte, même si c’est le cas, elle n’ira pas loin. Docteur Favel, aidez-moi, je meurs ! Du calme, détendez-vous. La maladie a progressé rapidement ces dernières heures. Je dois vivre ! Bien sûr, ma chère, bien sûr. Venez, allongez-vous. Votre problème n’est pas si grave



Remonter