PUB





TOUCHES:

Coupe du Monde FIFA Temps au Brésil, Coupe du Monde FIFA Temps au Brésil jeux, Jeux de Coupe du Monde FIFA Temps au Brésil en ligne, Jeux de Coupe du Monde FIFA Temps au Brésil gratuits en ligne

Ton père m’a parlé de divorce. Quoi ? Calme-toi, gamin. Te fâche pas et aide-le. Mais comment ? Nom de nom ! Fais confiance aux vieux. J’y ai réfléchi et j’ai la solution. C’est toi qui sera préfet. Je représente le parti responsable et sérieux Jeux et je t’offre la préfecture. Et je m’opposerai à mon père ? Il le faut, mon gars. Faut que tu affrontes les choses. Il s’agit du bonheur de Jeux ta mère mais aussi du tien. Pas vrai, Licho ? Pour sûr. Accepte, Silvano. Que dois-je faire ? Je te félicite. Moi aussi. Merci, Don Licho. Et Jeux pour mon affaire ? Tu es officiellement fiancé à Marielba Jeux et quand tu auras fait tes Jeux preuves, vous vous marierez. Merci, Don Licho. Allons-y. Où veux-tu l’emmener ? Je parlais à Laureano. Pourvu que tout se passe bien, papa. Tout ira bien, fillette. A présent, Silvano est un homme. Essuie-toi la bouche, gamin. Merci, papa .-Alors, tu veux être préfet ? C’est vrai qu’il a grandi, le lascar ! T’as fait mieux que ton père, hein ? T’es bien plus intelligent, c’est ça ? Ton père n’est qu’un ignare et une brute ! Heureusement Jeux que mon fils est là pour me donner des leçons ! En défiant ton père, c’est Dieu que tu défies ! C’est de ta faute ! Tu l’as monté contre moi ! C’est pour ça qu’il me défie ! Ne mêlez pas ma mère à ça ! Ferme-la ! T’as beau être candidat, ici, c’est moi le chef. Et c’est moi qui commande, ici et ailleurs ! C’est moi qui serai élu préfet ! Tu crois quand même pas qu’ils vont voter pour un morveux ? Ah, il est beau le fils que tu m’as donné, Bibiana. Laissez-la en dehors de tout ça ! Tais-toi, je te dis ! Tais-toi, mon fils. Ton père a raison. Bien sûr que j’ai raison. Comme toujours. C’est maintenant que tu t’en aperçois ? Quand à toi, c’est sur le terrain politique que je t’affronterai ! Tu vas recevoir une bonne leçon. Et ce ne sera ni la première ni la dernière que tu recevras Jeux de ton père ! Petit insolent ! Tu as vu ce que tu as fait ? Il est reparti à nouveau. IL était revenu, pourtant. Pour m’insulter, c’est tout. Tu n’as donc aucune pitié ?



Remonter