PUB





TOUCHES:

Coup franc Mania, Coup franc Mania jeux, Jeux de Coup franc Mania en ligne, Jeux de Coup franc Mania gratuits en ligne

Coup franc Mania Le fait que vous soyez victime du système de la NSA signifie que vous êtes bien consciente de la menace qu’une police secrète sans aucune restriction représente pour les démocraties. C’est quelque chose dont peu peuvent parler si ce n’est vous. Je pars pour Berlin pour éviter que mes séquences vidéo ne soient saisies à la frontière américaine. Quand les premiers mails arrivent, je prends encore plus de précautions. William Binney est un mathématicien légendaire de la NSA, spécialisé dans le chiffrement. Pendant la Guerre Froide, il analysait les menaces nucléaires. Dans les années , il s’intéressa à l’internet et développa des méthodes d’analyse des données de masse. Merci de me recevoir Et de me donner l’opportunité de décrire mon problème. Mais laissezmoi commencer par mon expérience. J’ai passé près de ans dans l’armée puis je suis allé directement à la NSA, j’ai donc cumulé près de ans de service. C’était vraiment génial ! Je vous assure, c’était vraiment génial. Venir à bout de ces énigmes, résoudre des problèmes, tout ça. C’est ce que je faisais en réalité. À la base j’ai commencé à travailler sur les données, scruter des données et des systèmes de données, et comment on s’y prend. Je développais ce concept d’analyse, en l’organisant de telle manière qu’il puisse être programmé et exécuté informatiquement. On pouvait donc automatiser l’analyse de données. OK. Et ça avait aussi à voir avec les metadonnées et l’utilisation des relations entre métadonnées. En gros c’était làdessus que je travaillais à la NSA et làdessus que j’ai terminé. J’étais alors le seul à faire ça d’ailleurs. Bref, il y a eu le septembre. Et ça doit être juste après, quelques jours après le septembre, pas plus, qu’ils ont commencé à espionner tout le monde dans ce pays. Et ils voulaient alors que cette partie de notre travail soit utilisée pour leur espionnage. Et c’est précisément ce qu’ils ont fait. Ils ont alors commencé à utiliser les données des telecomm, alors ça s’est élargi. Moi, je connaissais AT&T. Ils fournissaient millions d’enregistrements par jour. L’autorisation pour ce programme était renouvelée tous les jours par ce que j’appellerais le “comité du oui”, c’est à dire Hayden, Tenent et le DOJ (Department of Justice). Ce programme s’appelait “STELLARWIND”. Je me suis donc d’abord rendu à la Chambre du Comité du renseignement, et je me suis présenté à l’une des membres que je connaissais personnellement et alors elle est allée voir la présidente du comité, Nancy Pelosi, une Représentante des Minorités. Ils avaient d’ailleurs à l’époque tous été informés de ce programme, et de tous les autres programmes en cours, y compris ceux de la CIA. Je n’étais pas tout seul, il y avait quatre autres employés de la NSA, et pendant toutes ces années, on a essayé de faire bouger les choses de l’intérieur on a essayé de les amener à rendre cela conforme à la constitution, et aussi que ce soit la Justice qui en ait la supervision. On pensait naïvement que ça pourrait se faire, mais ça ne s’est jamais fait. Bref,



Remonter