PUB





TOUCHES:

Poisson et Frites, Poisson et Frites jeux, Jeux de Poisson et Frites en ligne, Jeux de Poisson et Frites gratuits en ligne

Poisson et Frites remédier aux deux fléaux L’urgence, la gravité, la complexité des crises et des menaces, nous obligent à une mutation radicale en revisitant notre imaginaire jusqu’aux frontières de l’utopie Préserver, partager, renoncer parfois, et réduire aussi, car seul l’excès est toxique Nous, qui sommes inaptes à la limite, pouvons-nous enfin la désirer, la supplier même, pour que les politiques aient enfin des ailes ? Choisir, ne plus subir, être libre enfin N’oublions pas, la société est aussi notre oeuvre, et indispensable sera d’abord la révolution de l’esprit, des esprits Chacun doit incarner, accompagner, exiger même le changement qu’il veut voir naître, apporter sa petite musique intime pour faire danser le monde Einstein disait que notre époque se caractérise par la profusion des moyens et la confusion des intentions On a les moyens, il nous reste simplement à préciser les intentions Toute conscience qui s’éveille a déjà gagné que Mozart, Pasteur, Ghandi, et tous ceux qui agissent et que l’histoire ignore ne soient pas nés pour rien Ils nous ont laissé le même message : l’homme est grand sous la contrainte, immense dès qu’il est humble Je crois à la sobriété heureuse elle peut nous permettre de réussir là où on a échoué jusqu’ici, être solidaires dans l’espace et dans le temps Ce que nous réduirons en matériel, nous le récupérerons en relationnel, en humain, pour nous relier, à la nature aussi Comme le Titanic, nous foncions vers l’iceberg Un changement d’allure ne suffira pas, nous devons aussi changer de cap, nous affranchir de la compétition, mettre en commun nos différences, fusionner nos singularités en une unité supérieure La plus grande menace en peut faire la plus belle des occasions Ensemble, on doit revoir l’ambition du projet humain, se concentrer sur l’essentiel, quitte à suspendre, voire à renoncer à quelques rêves de grandeur ou de puissance Des limites que l’on fixe ensemble pour ne pas épuiser mais des limites aussi pour s’appuyer et ne plus se perdre C’est à ce prix que nous pourrons replacer le mot “civilisation” dans une matrice de tendresse, de douceur, et de beauté, qu’elle n’aurait jamais dû quitter Je veux taire mes illusions et garder mes rêves



Remonter