PUB





TOUCHES:

City Siege 3 – Jungle Siege, City Siege 3 – Jungle Siege jeux, Jeux de City Siege 3 – Jungle Siege en ligne, Jeux de City Siege 3 – Jungle Siege gratuits en ligne

Sur un fil Seul, parce qu’on a tout pris Parce qu’on a eu tort C’est se croire en vie Même quand on est mort C’est abandonner Sa chance à un autre Sans jamais pouvoir Oublier sa faute Seul, parce que l’amour A changé de camp C’est des cris de peine Mais qui les entend? Seul, parce qu’on n’a pas su Lire entre les lignes Qu’on n’a pas voulu Regarder les signes Parce qu’on écoutait Sans jamais le croire Quand l’amour s’en va C’est toujours trot tard Seul, c’est une nuit Qui n’en finit pas C’est une elle sans lui C’est un toi sans moi Seul, comme en équilibre Seul, prisonnier parce qu’on est libre Seul, comme une histoire sans son livre Seul, parce qu’on a tout pris Parce qu’on a eu tort C’est se croire en vie Même quand on est mort C’est abandonner Sa chance à un autre Sans jamais pouvoir Oublier sa faute Seul, parce que l’amour A changé de camp C’est des cris de peine Mais qui les entend? Seul, parce qu’on n’a pas su Lire entre les lignes Qu’on n’a pas voulu Regarder les signes Parce qu’on écoutait Sans jamais le croire Quand l’amour s’en va C’est toujours trot tard Seul, c’est une nuit Qui n’en finit pas C’est une elle sans lui C’est un toi sans moi Seul, qui n’a jamais été seul Seul, ma place à ceux qui la veulent Seul, comme un condamné Devant l’échafaud Comme un innocent Devant son bourreau Seul, comme un enfant Qui cherche son père Seul, comme le mendiant Qui s’endort à terre Parce qu’on a passé Sa vie sans la voir On se trouve seul Devant son miroir Seul parce qu’on a tout pris Parce qu’on a eu tort C’est se croire en vie Même quand on est mort C’est abandonner Sa chance à un autre Sans jamais pouvoir Oublier sa faute Seul, parce que l’amour A changé de camp C’est des cris de peine Mais qui les entend? Seul, parce qu’on n’a pas su Lire entre les lignes Qu’on n’a pas voulu Regarder les signes Parce qu’on écoutait Sans jamais le croire Quand l’amour s’en va C’est toujours trot tard Seul c’est une nuit Qui n’en finit pas C’est une elle sans lui C’est un toi sans moi Seul, comme un condamné Devant l’échafaud Comme un innocent Devant son bourreau Seul, comme un enfant Qui cherche son père Seul, comme le mendiant Qui s’endort à terre Parce qu’on a passé Sa vie sans la voir On se trouve seul Devant son miroir Seul Que tristesa Andalucia Cuando el sol brilla de alegria y tristesa de mi, Andalucia Tus casas blanca donde lloran Tus ojitos blanco Sevilla Coren lagrimas de sangre sobre Tu vestido bordado De Colores de Andalucia. Vienes a caballo Bajando el monte suenan las Campanas de mi giralda Hoy quieren ir hasta la muerte Dos hombres por ella Van gritando por las calles de Sevilla que pena Andalucia Cuando el sol brilla de alegria y tristesa de mi Andalucia Piel morena tus ojos brillan Doloridos de tanta tristesa Cuando el sol brilla de alegria y tristesa de mi Andalucia Tus casas blanca donde lloran Tus ojitos blanco Sevilla. Andalucia Andalucia tanta Historia por esa envidia Andalucia vestida de negro van A morir en la Plaza de Triana Andalucia Andalucia tanta Historia por esa envidia Andalucia vestida de negro van A morir
Contrôle: touches Fléchées pour se déplacer. La souris pour viser et tirer.



Remonter