PUB







TOUCHES:

Christmas pudding: Leçon de cuisine Temps, Christmas pudding: Leçon de cuisine Temps jeux, Jeux de Christmas pudding: Leçon de cuisine Temps en ligne, Jeux de Christmas pudding: Leçon de cuisine Temps gratuits en ligne

Ça va être La planète des singes ? Il va leur apprendre à parler et à monter à cheval ? Merde, je dois le tuer ! Je dois le tuer. J’ai complètement merdé. Où est mon Glock ? Il était ici ! Merde ! Un six-coups ? Je vais prendre ça.” Vous y allez en courant mais il est parti depuis longtemps. Vous ne pouvez pas abandonner, la société compte sur vous. Vous devez le tuer. Vous avancez péniblement pendant des mois. Au bout de six ou sept mois, vous avez attrapé la malaria, et vous êtes prêt à abandonner. Et venu de nulle part, votre pote arrive. “Merde ! Tu ne t’es pas tiré d’ici ?” Vous sortez votre six-coups. “Je suis désolé. Je dois le faire.” Le gorille dirait : “Mais jeux je croyais qu’on était amis ? Pourquoi ?” “Eh bien jeux parce que Jésus en a voulu ainsi. Dans ce livre, il nous a faits à son image, qui est, tu sais jeux plus belle que la vôtre. Tu ne peux pas aller parler aux autres, puis venir démolir la statue de la Liberté. On me prendra pour un connard. Ce sera rapide.” Et au moment où vous allez tirer, le gorille sort votre Glock. “Je veux juste savoir une chose. Comment l’as-tu su ? Tu l’as su avant moi.” Je n’ai pas de fin. Non. Et ça peut paraître bizarre, mais j’ai ressenti ça quand j’ai vu cette vidéo. Vous savez quoi ? J’ai fait cette blague partout. Le gorille était toujours tué parce que Jésus en a voulu ainsi. C’est tout. Et ça a été un fiasco dans toutes les satanées villes de ce pays, sauf à Dallas, au Texas. C’est le seul endroit qui a compris. Je n’ai rien contre le Texas. Ça a raté à Houston, Austin, El Paso, San Antonio. A fait un carton à Dallas. Ils ont compris. Ils étaient : “Tu as fait ce que tu devais faire. Tu devais le faire. Moi aussi, j’adorais ce gorille, mais merde, on ne peut pas avoir deux espèces ensemble. Sérieusement, deux gorilles qui montent à cru sur un cheval, avec un fusil à verrou simple, et c’est la fin de notre société. Tu mérites une médaille hypothétique pour avoir tué ce gorille, hypothétiquement.” Donc jeux Je vais terminer avec une petite histoire rapide. On nous dit comment rendre une femme heureuse mais on nous dit jamais comment rendre un homme heureux. Le truc avec les hommes, c’est qu’on est simples. On est simples, bordel ! Vous voulez rendre un homme heureux ? Si vous êtes avec un mec bien, voilà ce que vous avez à faire. Quatre fois par an, une fois par saison, vous allez jeux dans la cuisine. Sans qu’il ne demande rien, vous faites un sandwich, prenez une bière, sortez, vous lui donnez, ne dites rien, et vous dégagez. C’est tout. Tous les trois mois, vous faites ça, il sera heureux. Rien de plus. Je sais que ça paraît iste. Car je dis : “Allez dans la cuisine et faites-lui un sandwich.” Mais pas que la place d’une femme, c’est en cuisine, nu-pieds et enceinte, à me gratter les couilles. Je ne dis pas ça. D’accord ? Je dis : “Mesdames, allez dans la cuisine.” Allez dans la cuisine quatre fois par an et préparez un sandwich. Un gamin peut le faire. Préparez-le. Prenez deux tranches de pain déjà tranché, deux poignées de viande déjà tuée. Mettez un peu moutarde. Prenez une bière, sortez, donnez-lui, ne dites rien, et puis cassez-vous. Et par “cassez-vous”, ce n’est pas aller dans une autre pièce pendant dix minutes et revenir à la porte dire : “Ça t’a plu ? Il était bon ? Super, parce qu’en bas, on a besoin jeux Ne me crie pas dessus ! Je viens de te faire un sandwich !” Non, je veux dire, montez en voiture et cassez-vous de là. Prenez les gosses, allez en bas de la rue. Allez voir Le Seigneur des anneaux deux fois, et laissez votre homme dans le silence ahuri de ce que vous avez fait. Si vous voulez voir votre homme ému, vous lui préparez un sandwich qu’il n’a pas demandé. Croyez-moi, il devra essuyer ses larmes avec le pain. Il va être si stupéfait jeux “Tu as fait ça pour moi ? Et je n’ai rien demandé. Je n’y crois pas ! Je crois qu’elle m’aime encore !” Oui. Rapidement. Avec ma femme, on a acheté une maison en . Quand je dis “avec ma femme”, j’ai payé. D’accord ? Elle déteste cette blague, mais je m’en fous. C’est vrai. Et elle me casse les couilles. “Ne mets pas tes chaussures ici.



Remonter