TOUCHES:

Chasseur De Dinosaures Aventure, Chasseur De Dinosaures Aventure jeux, Jeux de Chasseur De Dinosaures Aventure en ligne, Jeux de Chasseur De Dinosaures Aventure gratuits en ligne

la nation ukrainienne, mais au final, ils en ont servi d’autres. Des gens très méchants. Habitués à mener une vie ignoble, ils font des choses horribles. Ce sont des pourritures. La Berkut nous jetait des briques. Ils n’avaient aucune pitié. Nous non plus. Ce n’était pas une fiction qu’on regarde à la télé. C’était l’effroyable réalité. Appelez une ambulance ! Tenez ses jambes ! Une ambulance, vite ! Vu que la Berkut avait des armes et des grenades, et qu’on l’affrontait sans armes à feu, on a dû se replier à Maïdan. PLACE DE L’INDÉPENDANCE Ils occupaient des positions stratégiques, le palais d’Octobre et la passerelle. Ils avaient des positions de tirs parfaites. Connaissant la stratégie militaire, j’ai vu qu’on était coincés. Vous vous battez contre vos propres frères et sœurs ! Lors de ce moment crucial à Maïdan Radio ARCHEVÊQUE DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE ROMAINE Radioderrière ceux qui formaient une barricade, des gens priaient, agenouillés, avec des chapelets. Ce sont les vôtres ! Ne suivez pas ces ordres amoraux ! La Berkut a commencé à nous balancer des cocktails Molotov depuis là-bas. Sans perdre courage, nous avons commencé à brûler des pneus pour les asphyxier avec la fumée. Le vent et une puissance supérieure étaient avec nous. La fumée les faisait suffoquer sur le toit. Il faut les arrêter avec le feu ! Le feu est notre bouclier ! Beaucoup de gens avaient peur. Mais on n’a pas lâché. Personne ne s’est enfui. Je leur tirais dessus avec mon lance-pierres. J’en ai touché quelques-uns. Ça a été une nuit difficile et dramatique. Les gens ne disaient rien. Ils regardaient juste dans les yeux de l’autre, dans l’âme de l’autre. Je n’ai jamais vu tant de courage. Je regardais les gens et me demandais “Quand s’enfuiront-ils ?” J’aurais compris qu’ils le fassent. Mais ils sont restés. Ils se battaient Radio Ils se battaient jusqu’à la mort. Ça peut sembler exagéré, mais à ce moment, c’était exactement ça. Les gens se battaient jusqu’à la mort. Ils se battaient pour l’Ukraine. On était dans la Maison des Syndicats quand tout a commencé. Ils sont arrivés d’en haut. La Maison des Syndicats faisait aussi office d’hôpital, et il y avait plein de blessés. Aujourd’hui, on dénombre près de morts et blessés. C’est un massacre. La police et la Berkut ont fait irruption et lancé des grenades aveuglantes. COMMANDANT ADJOINT, MAISON DES SYNDICATS Ils ont tout fait pour réduire ce bâtiment en cendres, car c’était le QG de la révolution. Quand le feu a démarré, le plus gros problème a été de faire sortir les gens, surtout ceux qui ne pouvaient pas marcher. Tenez bon ! Beaucoup de gens sont morts dans ce bâtiment. JOUR FÉVRIER Arrêtez cette tuerie ! Allez retrouver vos enfants, allez retrouver vos femmes, allez retrouver vos familles ! À cette époque, en février, le monastère Mykhaylivskyi est redevenu un refuge pour les gens. À Mykhaylivskyi, on a organisé un hôpital, et à nouveau, une cuisine et un dépôt pour fournir des habits chauds. J’ai vu des travailleurs médicaux de toute l’Ukraine Kiev, Lviv, Vinnytsia Radio Ils étaient constamment



Remonter