PUB





TOUCHES:

Charbon Express 2, Charbon Express 2 jeux, Jeux de Charbon Express 2 en ligne, Jeux de Charbon Express 2 gratuits en ligne

Je veux te pénétrer. Un autre jour. Je suis nase, tu comprends? Cette situation devient pénible. On en a pas parlé? Je suis grand. T’es grand, mais t’es relou mon vieux. Je t’ai dit de me laisser du temps. Je t’en ai donné. Un peu plus. Vieux mytho. Crois-moi. Tu te fous de moi. Laisse-moi du temps. Tu sais quoi? Tu te laisseras jamais enculer, parce que t’as pas les couilles. Vieux trouillard! On va parler. Réagis ou c’est fini. Viens, Roberto. Quoi? On va parler. On en a déjà parlé. Essaie de me comprendre. J’ai du mal à me faire enfiler. Pourquoi perdre mon temps dans ce vieux cul ignoble? Je peux me branler à vie. Arrête ça. T’es taré. Va te faire foutre. Arrête un peu. Juste une fois, putain! Mon cul m’appartient. Salut. Raúl? T’es là? Raúl? Tu cherches quoi? Toi. Sincèrement jeux Je ne vois pas en quoi ma visite te dérange. T’es de la famille, non? Si tu cherches ton frère, il n’est pas là. Je sais. Je ne venais pas le voir. En fait jeux J’ai un petit secret. Et il devient trop pesant pour mon âme. Je peux t’aider? En quelque sorte. Le truc, c’est que jeux En te voyant avec mon frère, je me suis dit: “Il a de la chance. Quel bel homme. Viril, sensuel.” Et moi jeux Tu m’as toujours excitée. Avec ma mère, on a une sorte de philosophie de vie. Ça nous a appris que dans la famille on doit tout partager, être unis. Si on connaît un bon coup, avec mon frère, on partage. T’es folle. On passe de bons moments. Ma mère dit qu’il faut être libre. C’est-à-dire être heureux. Libérer le corps et l’âme. Évacuer toutes les pensées négatives. Oublier le reste et partager. Oublier la guerre, les problèmes, la drogue qui circule. Être heureux, s’aimer jeux Se le montrer. Tout ça. Non, touche pas ça. T’es une effrontée et une menteuse. Pourquoi? Va rejoindre ta mère. J’ai pas envie. Comment ça? T’aimes jouer les durs. Moi aussi. Ah bon? Tu rentres chez toi? Non. Je vais t’apprendre un jeu de vrai dur. Viens, salope. C’était pas moi qui devais appeler? Si. Tu l’as pas fait. Tu m’as pas laissé le temps. Comment tu m’as trouvé? J’ai des ressources. Sympa votre petit nid d’amour. Très vert. Oui. Mais si Raúl arrive, il n’aimera pas. Il s’appelle Raúl? Il est comment? De ton âge? Je te dirai rien. Il me plaît. C’est le plus important. Je suis bien ici. J’ai un chez-moi. T’as jamais rêvé de connaître d’autres choses, de découvrir d’autres gens? Pas pour l’instant. Je me sens bien. Je vis avec quelqu’un. Je te propose un truc. Il me reste trois jours en Argentine. Profitons-en, simplement. Après tu reprendras ta vie avec ton super prince charmant et voilà. T’en dis quoi? On a peu de temps. C’était bien ce repas avec mère et ma soeur, non? Tu leur as plu. Ma mère a proposé d’y retourner le week-end prochain. Un jour, je pourrais les inviter pour qu’elles voient la maison. Salut, ça va? Le Schtroumpf m’envoie. Il fait quoi, ce branleur? Il est en voyage. Ah bon? Où ça? En Uruguay. Tu veux quoi? Il paraît que vous vendez des flingues, c’est vrai? Il te faut quoi? Un calibre . Pour calmer un connard. Ça va te coûter cher. T’as une idée des prix?



Remonter