PUB





TOUCHES:

Célébrité Fille combattre Temps, Célébrité Fille combattre Temps jeux, Jeux de Célébrité Fille combattre Temps en ligne, Jeux de Célébrité Fille combattre Temps gratuits en ligne

C’est insensé ! Chien de moine ! Venez, nous allons à Shaolin. Seigneur. N’agissez pas sur un coup de tête. Pourquoi ? Vous admirez les disciples laïcs de la ème chambre. Aucun d’eux n’a critiqué la tunique de brocart. C’est San De qui a des préjugés. Si cette tunique le dérange, il aurait dû venir m’en parler. Aussi n’est-il pas utile de vous déplacer en force. On risque de dire que vous maltraitez Shaolin. Il faut demander des explications à ce moine. Tu habiteras provisoirement ici. Merci Seigneur. Conseiller, apporte-moi une invitation pour San De. Choisis quelques gros bras et cette nuit, tuez Fang Shi-Yu. Le tuer ? Exactement. Il ne m’est plus utile. S’il disparaît, cela fera un souci de moins pour la Cour. Seigneur, j’ai une meilleure idée. En même temps que lui, tuons quelques-uns de ses compères. Explique-toi. Actuellement, la ème chambre recrute des disciples laïcs. Je les tuerai tous ! Bonne idée ! Demain, je vais incendier le monastère. Mauvaise idée ! Pourquoi ? Pour le grand empire Qing, brûler et raser Shaolin est facile. Mais cela rendra les Chinois furieux. Ces laïcs deviennent plus forts chaque jour. On les détruira aisément. Je t’écoute. On peut les affaiblir petit à petit. Les exterminer graduellement ? Il faudrait faire venir quelques-uns des laïcs. Exactement. Invitons ceux dont Shi-Yu estime qu’ils ont un bon kung-fu. Seigneur, ces neuf-là sont prometteurs. Leur kung-fu égale le mien. J’aime les jeunes talents. Invite-les de ma part. Vous vouliez seulement rencontrer San De. J’invite d’abord tes frères afin de témoigner de mes bonnes dispositions et prouver que les Mandchous sont justes. Ainsi, San De n’aura rien à me reprocher. Il n’y a pas à hésiter. Le mois prochain, un officier, Jin Tian-Zhu, va épouser une Chinoise. Ce mariage montrera que Mandchous et Chinois sont une seule et même famille. Tes frères et nos officiers pourront se côtoyer sur un pied d’égalité. Un geste lourd de sens. Exactement. Ainsi, si les autorités ont parfois été injustes à votre égard, vous pourrez réclamer des compensations avec le soutien de nos officiers. Tu es revenu ? Ça fait longtemps qu’on ne s’est pas vus. Arrête ! Tu vas alerter le maître. Il est très tard. Arrête ! Il y a à manger ? Shi-Yu. Chongmi Liu, tu ne penses qu’à manger. Silence ! Si le maître vient, ça va barder. Inutile d’avoir peur de lui. Vos arts martiaux ont un bon niveau. Quel niveau ? Shi-Yu, c’est toi ? Vous êtes ici depuis longtemps. Où veux-tu en venir ? Il faudra garder ça pour vous. Ces Mandchous sont sournois, méfie-toi. Justement, je vous invite à un mariage. Vous en jugerez par vous-mêmes. On sera punis. Ne t’inquiète pas. Voici les invitations du gouverneur. Si c’était un piège, il n’agirait pas ouvertement. Maître. Alors ? Personne. Personne ? Entrez voir. Frère. Hong Hsi-Kwan, Lu Ah-Tsai, Hu Hui-Qian, Chongmi Liu, Fang Mei-Yu, Hsie Ah-Fu, Fang Hsiao-Yu, Li Jin-Lun, Tong Qian-Jin. Encore Fang Shi-Yu. Pourquoi les invite-t-il à manger ? Il faut les rattraper. Attendez ! Ces invitations émanent du gouverneur. Que faut-il faire ?



Remonter