PUB





TOUCHES:

Cascade Cavalier, Cascade Cavalier jeux, Jeux de Cascade Cavalier en ligne, Jeux de Cascade Cavalier gratuits en ligne

A Londres aussi les fêtes sont d’un ennui comme ici? Tous les amis de Deniz sont comme æ? Deniz n’a pas d’ami. Apan moi. Toutes ces gens que vous voyez… -…sont ses admirateurs. -Ou ses amants. Surtout d’anciens amants qui n’ont nul doute sur le fait qu’ils sont indispensables. Bien sûr. Tu es la seule indispensable. La seule personne que Deniz prend au sérieux. L’unique personnalité dont les critiques comptent. Il n’en parie pas dans son livre? M.Quz. Vous avez fait connaissance avec Oman. Hmmm. Oguz est notre hôte. Et c’est un écrivain fonnidable. Ses livres sont toujours en tète de listes. Tu dois le lire absolument. Evidemment si tu t’intéresses à l’âme du temps. Tu l’as lu? J’en ai entendu parier mais je n’ai pas pu encore le lire. Tiens. -Orhan. -Non, moi, je ne bois pas. Bien. -Portez-moi de l’eau? -Tout de suite. En fait, on a déjà fait connaissance. Votre visage m’est très familier. Peut-être un peu plus jeune, avec plus de cheveux. Probablement dans une fête? Avant votre départ de Turquie. Vous allez rester longtemps? Non, pas tellement. Le temps de ?nir le livre de Deniz. Donc vous ne voulez pas rester. Alors vous nous avez en antipathie. C’est plutôt cette ville qui m’a en an?pathie. Istanbul n’est qu’une traînée. Elle ne refuse personne. Buvons à votre retour. Oguz, moi, je ne bois plus. Un repenti alors? Je me mé?e de ceux qui n’ont pas de mauvaise habitude. Avant de venir, je me suis enfenné jours etj’ai vu tous tes ?lms Il n’y a pas de trame dans ce que tu écris. Bon, dans tes ?lms et dans ce livre aussi beaucoup de sentiments, d’émotions… …et dans le livre en particulier tout est assez confus. Merci ma chère. Merci. Revenez. Appelez une ambulance. Mes papiers. Mes papiers. Mes papiers. Papier… papier.. mes papiers. Ami. Mes papiers. Tout s’est envolé. Ami, qu’on me les pique pas. J’en ai ramassé beaucoup aujourd’hui. Parti. Tout est parti. Ami… …donne un coup de main… …pour ramasser mes papiers. Et? Que fait-on? Pour le livre? Le livre, les ?lms, tout ce que je fais… …c’est du bluff en fait. Ma vie est un bluff. Tu le sais n’est-ce pas? Tu crois à ce que tu racontes? Tu sais ce que c’est. Pourquoi tu écris aussi tu sais. Tu sais aussi quelle partie du livre est fort. Dis-moi alors : quelle partie? Les funérailles de Yusuf et tout ce que tu écris sur Yusuf. Va le faire foute. Quand on le lave une fois mon. Sa mon. D’après moi, Yusuf est un caractère fonnidable. Il me plaît énonnément. Laisse-moi te dire que c’est le caractère le plus fort de ton livre. Certainement. Qu’est-ce que tu aimes le plus chez Yusuf? Le fait que ce soit un “laser”? C’est æ? Pour moi, Yusuf est le papillon qui brûle en se dirigeant vers la lumière. Fort ennuyeux. Fort ennuyeux, oui. C’est moi qui l’ai écrit ainsi. Il n’est pas comme œ. Il doit y avoir une pan de vérité. Pour un petit instant de vérité… je pourrais changer toute la vie de mes personnages pour un instant de vérité. Moi, je l’ai écrit. C’est moi le réalisateur. C’est moi qui décide qui ils sont, comment ils vont se comporter. Tu comprends?



Remonter