PUB





TOUCHES:

Thé Au Citron Cookies, Thé Au Citron Cookies jeux, Jeux de Thé Au Citron Cookies en ligne, Jeux de Thé Au Citron Cookies gratuits en ligne

Thé Au Citron Cookies OK. Bon dimanche. Bon dimanche. Je peux t’emprunter ton savon ? Je n’en ai plus. Tu me dis ça tous les soirs. Gardele et fousmoi la paix. Y a pas de raison. Mais si, mais si ! Merci. Dis donc, tu déménages ? Oui, monsieur. Tu me verras pas avant semaines. Tu pars en vacances. Oui. Ça va me permettre de finir mes cabanes à lapin. C’est du travail, les lapins. Tu parles. Payetoi un moteur comme le mien. T’es fou. Ça va pas assez vite ! Ce que je veux, c’est une moto. T’es un petit difficile. À lundi ! À lundi ! Fais vulcaniser ton pneu chez Marcel. Il me le rendra dans mois ! Pensestu ! Avec un paquet de pipes Jeux Allez, salut. Bonsoir. Bonsoir. Des livres pour votre dimanche. Vous êtes gentille. Remerciez votre mari. Je viens de finir L’As de trèfle, c’est rudement bien. Si ça vous a amusée ! Moi, je lis pas. Bonsoir, Henriette. Bonsoir. Bon dimanche. Vous me reconnaissez ? Non. Mais si ! C’est le monsieur. Oui. Je suis le monsieur. Prendriezvous l’apéritif avec moi ? Nous n’avons pas le temps. Vous ne pouvez pas refuser ça. Reste ! Suzanne sera heureuse de vous tenir compagnie, elle adore boire l’apéritif. Bonsoir. Mademoiselle ! Où prendon l’apéritif ? Je suis pressé, je viendrai la semaine prochaine. La semaine prochaine ? Pardon. Je me sauve. Laissezmoi passer ! Pourquoi ? Pourquoi pas ? Merci ! Ben, maintenant qu’elle est partie Jeux Bonsoir. Bonsoir. Ça va ? Ça va. Je vais faire des courses. Prendsmoi des poireaux. C’est tout ? Oui, c’est tout. Mademoiselle, une première. Antoinette ! Vous sortez, ce soir ? Je dois finir ma robe. Tu me prêtes ta machine à coudre ? Merci. À tout à l’heure ! Au revoir ! Antoinette ! Elle est partie. Rendezmoi ma monnaie ! Un nouveau billet ! Ah, ils sont jolis ! Madame Michel, vous avez vu les nouveaux billets de ? Ils sont moins jolis que ceux de première. Vous avez rien d’autre ? Non, mademoiselle ! J’en ai pas non plus. Ça alors ! Vous êtes tenu de faire l’appoint. Au suivant ! . . . . Il y a des chouxfleurs. Ils sont horribles. Ils sont comme ils sont. Hé, vise ! Il y a le béguin du patron.



Remonter