PUB





TOUCHES:

Petits Gâteaux, Petits Gâteaux jeux, Jeux de Petits Gâteaux en ligne, Jeux de Petits Gâteaux gratuits en ligne

Petits Gâteaux C’est ce que j’ai cru comprendre. Ah ça ! C’est insensé, alors ! Henriette Jeux Qu’estce qu’il y a ? Vous connaissez mon mari ? Bien sûr. S’il vient, dites que je suis partie. Si je ne le trouve pas, je rentre. Qu’estce qui ne va pas ? Ça va, je vous expliquerai. Si vous le voyez Jeux Soyez sans crainte. Les Gueules cassées, c’est rue d’Aguesseau ? Oui, Aguesseau. Pourquoi ? Rien, c’était pour savoir. Merci d’avance, Henriette. À votre service. Il a perdu son portefeuille et le billet avec. Il ne vous a pas dit son nom ? Non. Vous êtes sûr qu’il était grand ? Oui. Aux cheveux frisés ? Je n’ai pas vu s’il les avait frisés. Vous avez remarqué, vous ? Ma foi, non. Il a dit que ça s’était passé au métro La Fourche. Il a parlé d’une Juliette. Juliette ? Oui, j’en suis sûr. Je vous remercie, monsieur. Excusezmoi, messieurs. Vous avez gaffé avec votre Juliette. Il n’avait qu’à pas perdre son billet. Il l’avait laissé là. Avec le monde qu’il y avait, c’était fatal ! C’est épouvantable. Combien vous aviez gagné ? F. F ? Pardon. Un billet. Vous n’avez pas F ? Vous êtes drôlement discrets. C’était pas de la discrétion. Qu’estce qu’il te faut ? Ce matin, je sors, je vois votre porte ouverte Jeux Je rentre, je vois Antoine Jeux Il m’a rien dit. Tout juste s’il m’a pas foutue à la porte ! On voulait le dire quand on aurait eu l’argent. Au revoir, Juliette. Merci. Antoinette, t’en va pas ! Deux premières, s’il vous plaît. Ce qu’elle est bête ! Je n’ai pas voulu la vexer. Deux premières. Oui, voilà ! balles Jeux Un billet, s’il vous plaît. Mince, alors Jeux Monsieur, s’il vous plaît. C’est F, s’il vous plaît. Au revoir ! Et alors ? Quoi ? Vous avez vu Antoinette ? Elle vous cherche. Elle revient des Gueules cassées. Ah ? Vous l’avez trouvé ? Non. Alors elle est au courant ? Ben, dame ! Allez vite chez vous, elle doit y être. Hé ! J’irai vous voir, ce soir. Bonjour, mademoiselle. Madame. Je viens prendre mon café. Il n’y en a plus. Il y a du café ? Non. Il est pas arrivé, le café ? Non, demain. Tiens, mets donc ça de côté. Bonjour, petite madame.



Remonter