PUB





TOUCHES:

Gâteau Pomme Cannelle, Gâteau Pomme Cannelle jeux, Jeux de Gâteau Pomme Cannelle en ligne, Jeux de Gâteau Pomme Cannelle gratuits en ligne

Gâteau Pomme Cannelle Et ta femme ? Seule, je veux pas. T’as raison. Allez, au revoir. Ça va, ça marche. Allez, viens. Tu fermes bien, hein ? Mais oui, mais oui. Tiens, on t’amène la pensionnaire. Regardezmoi cette grosse mère. Regardezmoi ça. Voilà la machine à coudre. Où la poseton ? Sur la chaise, c’est gentil. Ah, ben voilà ta robe ! Tu m’as pas dit où tu avais acheté le tissu. Mais si ! Ça vient de la boutique de la rue Mercier. Quelle drôle d’installation. Elles étaient comme ça, avant. Et t’entends ? Bien sûr ! J’ai une grande antenne. Oui, une grande antenne et un petit poste. Il faudrait que tu aies un grand poste et une petite antenne. Les grands postes, c’est pas encore pour nous. Ça fait toujours un bol d’air. Après, s’il fait beau, on va au Bois. Vous allez au cinéma ? Il paraît. Juliette, les samedis, il faut qu’elle sorte. C’est combien, ce tissu ? . ! Ben, dis donc ! C’est cher. Il faut que je te prenne un autre bouquin. J’ai fini le mien. L’As de trèfle. C’est bien, ça ? Je sais pas. Prendsle toujours. Dans les heures creuses, ça fera passer le temps. Oui, mais on sort. Ça va m’embarrasser. Tu le prendras après. Tu as raison, je le laisse. On doit y aller, si on veut de la place. Bonsoir, biquet. Allons ! Dépêchetoi, bavasse pas ! Pire qu’une femme. Les bavards, c’est nous. Merci pour le gosse. Ça vous dérange pas ? Tu la retrouveras après ! T’as pensé aux poireaux ? J’en ai une botte. Je te la donnerai demain. Merci. Allez, allez. Ce que tu es brutal quand tu t’y mets. Dépêchetoi ! C’est toi qui voulais pas être en retard. C’est un crack, cette Juliette. Voyons. Il y a pas de mal, elle comprend pas. Bien sûr qu’elle comprend. Tu crois ça ? N’estce pas que tu comprends ce qu’on dit ? Oui. Comment tu l’appelles, déjà ? Marcelle, comme son père. C’est bête. Pourquoi on fait ça ? C’est des idées de femmes quand elles aiment leur mari. Moi, je l’appellerai aussi Antoine, si j’ai un garçon. Avec quoi on l’élèverait ? On fera comme les autres. Peutêtre. Allez, allez ! Allez, Henri ! Allez, shoote ! Dis donc Jeux Quoi ? Tu aurais pu rencontrer un autre type que moi ?



Remonter