TOUCHES:

Booom Booom Boomer Aventure, Booom Booom Boomer Aventure jeux, Jeux de Booom Booom Boomer Aventure en ligne, Jeux de Booom Booom Boomer Aventure gratuits en ligne

Oncle! Allô Radio Frère Cemal. Je ne peux pas t’envoyer l’argent. La proposition de Hacı est toujours valable? Plus vite. Ma sœur. On pourrait faire plus vite? C’est le maximum. Les champions seront avec vous sur Star. Les champions d’Allemagne se retrouvent à l’Aréna d’İstanbul. La revanche poids lourd avec Ayhan Kaplan et Emir Slavic Radio Radio sur vos ecrans samedi soir à heures. La nuit de revanche de nos coups de poing expatriés. Oncle? Les dernières minutes, champion. Cemal, bonjour. Bonjour, frère Hacı. Mon cher Ayhan, bonjour. Tu es toujours fâché avec moi? Je te demande pardon. Cemal m’a raconté la situation. Que tu as été malade, que c’était mal. Mais tu dois me comprendre. Pour certains, , Euros, c’est une partie de poker. Mais c’est une grande somme pour des gens comme toi et moi. Ça vaut la peine pour de l’argent? Ce n’est pas dommage pour lui? C’est fini, promis. Moi aussi, je suis un misérable oiseau immigré, comme toi. Il y a des gens qui veulent me casser les ailes. Tu as encore mis des paris? Oui. Obligé. Que Dieu vienne à ton secours. Notre dette sera effacée aujourd’hui, non? Oui! Que nous gagnions ou non. Nous sommes en retard, nous n’y arriverons pas. Mon ami, on ne pourrait pas aller un peu plus vite? One ne peut pas aller plus vite. Comment ça, on ne peut pas? Ne sois pas impoli, bien sûr que nous le pouvons. Nous sommes en retard. Ma sœur, tu ne vois pas quel trafic il y a? Mais où est-ce que je vais? Je rencontre toujours ce genre de types. Accélère, accélère, accélère. Ne parle pas trop. Donne-moi patience, mon Dieu! Reste loin des cordes. Ayhan, mon gars. Le type nous bat d’une sale façon. Tu n’as même pas une crise de panique? Non, pas de crise. Merde! Allez, cours. Cours, mon garçon. Une minute. Vos billets, s’il-vous-plaît. Nous n’avons pas de billet. Vous ne pouvez pas entrer sans billet. Nous sommes la famille d’Ayhan Kaplan. Vous avez une invitation? Mais qu’est-ce que tu fais? Que fais-tu là? Tu n’as pas honte de me maltraiter devant ma famille? Je te poursuivrai en justice. Quelle honte, à côté du gosse! Tu essayes toujours de me faire taire, toi? Cours, cours, cours. Allez, viens. Ayhan, Ayhan, mon garçon. Mon garçon, je t’en prie, pardonne-nous. Ma sœur? Pardonne-nous, Ayhan chéri. Nous sommes une famille. Beau-frère, que faites-vous ici? Regarde, je t’ai fait des pâtes farcies. Prends-un un morceau. Ça te donnerait de l’énergie. Mords pour voir. Je ne peux pas manger maintenant. Mange, mange, Ayhan chéri, c’est béni. Beau-frère, comment veux-tu que je puisse manger? J’ai un match. Ayhan. Je t’aime. Mois aussi, mais Radio Oncle, déchire-le! Madame, je vous en prie. D’accord, mon ami. Attends. Doucement. Ce sont des parents à moi. Sécurité! Regarde en haut! Que le mauvais œil sorte! Prie pour que ça sorte! Regarde en haut! Frère Cemal, tu sais pourquoi je perdais tout le temps? Ton poids? Non. Je n’avais rien qui vaille la peine de se battre. Maintenant, tu as quelque chose. Oui. La nouvelle vie est ici. Dans la paume de ta main. Frappe donc, prends ce match, mon gars. Tu as vu le petit,



Remonter